• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3112723

Tchantchès et Nanèsse

Mis en ligne le 27/01/2007

A propos du "Liégeois" de l'année 2006...


- Tchantchès : Eh alors Nanèsse, qu’est-ce que tu dis de noss nouveau «Liégeois de l’année 2006» ?
- Nanèsse : Eh bien moi j’en dis que tu aurais dû aller à la soirée et que tu aurais pu prendre des photos des lauréats.
- Tu sais bien que je n’aime pas beaucoup ces affaires là…
- Mais enfin, c’est quand même un événement liégeois.
- Oui, je sais bien, un tout petit événement et puis, est-ce que ce n’est pas un peu truqué tout ça ?
- C’est peut-être vrai, d’autant que j’ai entendue dire, qu’on avait dû éliminer près de 2200 votes, parce qu’on avait remarqué qu’ils avaient tous été rédigés de la même manière !
- Ah oui toi et c’était pour qui donc ces votes ?
- Bin ça, la rumeur ne me l’a pas dit. Mais sais-tu bien ? Il parait que ce n’est pas la première fois que ça arrive qu’un candidat aux votes du « Liégeois de l’année » qui est organisé par «La Meuse» et «Vlan» achète des gazettes ou se procure les toutes boîtes dans les buildings où ils s’entassent sans être lus, pour pouvoir remplir le bulletin à son nom.
- Donc tu vois bien que j’ai raison. Cette affaire là, ce n’est pas vraiment sérieux et donc je n’ ai pas perdu mon temps. Et il y a combien de Liégeois qui ont répondu à ce concours ?
- D’après ce que j’ai lu dans la gazette, ils auraient reçu quelques 8.336 votes.
- Pas plus que ça ?
- Bin non !
- Mais Nanèsse, si je compte bien, quand on retire les 2200 votes invalidés comme on dit, il n’en reste plus que 6.136. Donc si je compte toujours bien, en fonction du nombre de gazettes distribuées par Vlan et des «Meuse» vendues, si leurs chiffres sont justes, ça représente à peine 4,09 % des lecteurs des deux gazettes. Et si je pousse encore un peu plus loin mon calcul, en comptant tous les habitants de l’agglomération liégeoise, cela ne représente que 1,002 % de gens qui ont choisi d’élire le Liégeois de l’année. C'est-à-dire que ça n’intéresse vraiment personne. Donc j’ai bien fait de ne pas y aller.
- Mais enfin Tchantchès, ne sois donc pas si négatif. Finalement, tout ça ne fait de tort à personne. C’est un jeu, ça flatte les ego comme on dit …
- Bah, tu as raison Nanèsse, comme toujours, c’est vrai qu’une affaire ainsi, ça ne mange pas de pain. Mais moi, si j’étais patron du groupe de presse de Vlan et de la Meuse, je crois que je me poserais de sérieuses questions quand au rendement de mes gazettes.
- En attendant, et si tu donnais à nos binamés lecteurs le résultat de ce concours.
- Tu crois que ça les intéresse ?
- Mais oui, pour rire !
- Eh bien voilà : dans la catégorie « économie et urbanisme », c’est l'abbé Achille Fortemps de la paroisse de Saint-Barthélemy qui remporte le prix. C’est un vraiment, un binamé celui-là. !
En « société », c’est le professeur Raymond Limet, chef de service de chirurgie cardiovasculaire et thoracique au CHU de Liège, qui a pratiqué 284 greffes de coeur en 30 ans qui a gagné. Il le mérite bien aussi.
En « sports », c'est le cycliste Philippe Gilbert, tu sais bien, ce jeune habitant de Remouchamps qui a fait une fameuse saison l’année dernière, et bien, c’est lui qui a remporté les votes de sa catégorie.
En «culture», c’est le groupe le groupe de jeunes chanteurs «Eté 67» qui a remporté la palme. Et je les aime bien sais-tu, parce que dans un de leurs succès, «Sur le quai de la gare», ils ont fait connaître notre gare des Guillemins dans le monde entier. Et puis c’est vraiment une belle chanson.
- Et c’est tout ? Il n’y a pas de « politique »
- Attends une minute, je n’ai pas fini. Tu ne devineras jamais qui a remporté le prix et en plus, celui toutes catégorie de « Liégeois de l’année » ?
- Je parie que c’est Michou !
- Mais non, c’est son fils, Frédéric Daerden, celui de Herstal, qui, à 37 ans, succède au consul général d'Italie, Marco Ricardo Rusconi Liégeois de l'année 2005. D’ailleurs, Frédéric ne s’est pas caché pour dire qu’il avait sûrement bénéficié de la « Daerdenmania ». Dommage qu’il n’y a pas de « Tchantchèsmania », parce qu’alors j’aurais toutes mes chances.
- Ne te tracasse pas mon binamé. Pour moi, tu seras toujours le seul et unique «Liégeois de l’année », un vrai de vrai.
- Oh que tu es gentille Nanèsse. Viens, je t’offre un frisse pèkèt pour ça, tu le mérites bien.

A l'saminne turtos