• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3157271

Economie

Mis en ligne le 23/01/2007

Liège-Airport : + de 24 % en cargo et + 28 % en passagers = année historique


«Je ne pas euphorique mais simplement heureux en vous présentant le bilan de 2006 ainsi que les prévisions pour 2007 de l’aéroport » a lancé d’amblée José Happart, le président du Conseil d’administration de la SA SAB-Liège-Airport, ce mardi 23 janvier, devant la presse et les représentant des différents tours-opérateurs dans la salle de conférence de le l’aéroport de Liège-Bierset.
Pour cet exercice qui est désormais devenu une habitude en début d’année, José Happart était accompagné de Luc Partoune, directeur général de Liège-Airport.(les photos ci-dessous)
Le président ajouta cependant très vite : « Tout pourrait évidemment être parfait si un recours en cours devant le Conseil d’Etat ne nous empêchait pas de poursuivre les travaux d’allongement de la piste pour accueillir enfin les 747 qui nous permettrait les vols intercontinentaux et accroître davantage nos possibilités. Nous attendons aussi avec impatience que la Défense nationale se décide enfin à déménager pour que nous puissions enfin prendre possession des terrains que nous avons d’ailleurs déjà payé… ».

Mais on le sait, en Belgique rien n’est simple lorsque la politique décide de ne rien décider ou pire, lorsqu’elle décide de mettre des bâtons dans les roues pour emm...un voisin dont elle estime qu’il ne doit pas aller trop vite dans la voie de son développement économique. Parce que finalement c’est de cela qu’il s’agit et rien d’autre.
Le président céda ensuite la parole à Luc Partoune qui, très consciencieusement détailla l’année 2006 et les perspectives pour 2007.

L’année du Cargo

« L'activité cargo a connu un record historique en 2006 à l'aéroport de Liège puisque le tonnage qui a transité a atteint 406.525 tonnes. » lancera-t-il avec beaucoup de plaisir. « Liége Airport réintègre le «Top 10» des aéroports européens dans le domaine du cargo et se positionne à la 8ème place européenne. ». Devant nous, se trouvent les aéroports de Frankfort, Amsterdam, Paris, Londres, Luxembourg, Cologne, Bruxelles et derrière, Milan et Madrid.
Et de poursuivre : « Il s'agit manifestement d'une croissance importante (+ 24 %) par rapport à 2005 qui était une année noire pour l'aéroport de Liège avec la perte de clients comme Polar et China Southern. 2006, c'est la montée en puissance de tous les opérateurs cargo implantés sur l'aéroport à savoir, TNT, CAL Cargo Airlines, El Al et Kalitta. Si l'activité express a connu une croissance grâce à TNT, il faut souligner la percée de l'aéroport de Liège dans le domaine des produits périssables. »

Et parmi les principaux produits périssables qui ont transité par Liège-Bierset on citera : des animaux vivants (chevaux de course, poissons, papillons...), des viandes, poissons, crustacés destinés à la consommation, des fruits, des légumes et des herbes aromatiques, des fleurs et des feuillages coupés, des boutures et des plantes en pots. Au sujet des chevaux et autres animaux vivants, Luc Partoune a fait remarquer que Liège-Aiport était un des rares aéroports européens à disposer de stalles spéciales ainsi que de tout un dispositif vétérinaire.

La porte des vacances

Beau fixe également pour l’activité « passagers » qui : « a connu également une croissance à deux chiffres pour atteindre 307.489 passagers. Là aussi, il s'agit d'un record historique à l'aéroport de Liège depuis sa création. Cette croissance de 28 % par rapport à 2005 s'explique d'une part par la croissance générale du secteur du transport aérien et du tourisme en 2006 mais aussi par l'augmentation importante des vols organisés durant l'année 2006, par les nouvelles destinations proposées (Agadir, Barcelone, Cos, Marrakech, Palerme) et également par une intensification des fréquences assurées vers les destinations du bassin méditerranéen. »
Comme le fera remarqué José Happart : « Cette croissance et ce chiffre n'auraient pu être atteints si le nouveau terminal de l'aéroport n'avait pas été mis en place ainsi que l'ouverture d'un deuxième parking ».
D’un point de vue statistique : 89% des passagers sont belges et les français (6%) sont les plus nombreux en tant que clientèle étrangère, un peu plus de 50% des passagers proviennent de la région liégeoise.

Des 21 destinations proposées, Monastir est la destination la plus fréquentée (13%), suivie de près par Tenerife (10%) et Palma (8%), Tenerife étant proposé toute l'année tandis que les deux autres destinations sont uniquement opérées pendant la saison été (de mai à octobre inclus). Pour ce qui concerne les départs par pays, l'Espagne est largement en tête, devant la Turquie et la Tunisie qui se tiennent de près.
Et pourquoi part-on de Liège ? Un sondage auprès des clients de l’été 2006 démontre que : plus de 60% de passagers ont choisi de partir de Liège en raison de la proximité, 45% des clients sont fidèles puisqu'ils étaient déjà partis de Liège dont 22% plus d'une fois. Les passagers sont particulièrement contents des services et des temps d'attente réduits aux différents contrôles et 97% indiquent qu'ils repartiront de Liège.

Répercussions financières : 100 à 200.000 euros de bénéfice après impôts

Si l'année 2005 s'était terminée par une perte de l'ordre de 30.000 euros (c’est peu pour une entreprise de ce type), « la SAB va, selon toute vraisemblance, renouer avec les bénéfices en 2006 et ceux-ci vont tourner entre 100 et 200.000 euros après impôts. Il s'agit d'une performance compte tenu du fait que la SAB, pour la première fois en 2006, prenait à pleine charge le terminal passagers. C'est à la fois grâce à l'augmentation du chiffre d'affaires réalisé en 2006 (aux alentours de 12.5 millions d'euros) mais également par une politique de contrôle des dépenses. »

Les perspectives 2007

L'activité cargo envisagée pour 2007 s'annonce encore en développements. « D'une part, TNT a mis en service depuis une semaine son nouveau Boeing 747 sur la destination Shanghai. Il s'agit là d'une toute première pour l'opérateur principal de l'aéroport mais également une connexion régulière (trois fois par semaine dans un premier temps, quatre fois fin d'année) vers l'Asie du Sud-Est. Cette liaison va permettre de renforcer la présence de l'aéroport de Liège sur le continent asiatique et de profiter de cette opération pour attirer d'autres opérateurs. » explique Luc Partoune.

Par ailleurs, « L’'aéroport de Liège, dans le cadre de ses marchés, a noué un contrat de représentation avec une société établie aux Emirats Arabes Unis, la Royal Enterprise, qui assurera une représentation commerciale dans les pays du Golfe pour augmenter la notoriété de l'aéroport de Liège et favoriser les contacts avec les compagnies aériennes et les transitaires établis dans cette région. »
Il ne s’agit pas d’une première lorsque l’on sait que, depuis trois ans l'aéroport de Liège dispose d'un bureau de représentation à Hongkong pour couvrir l'Asie du Sud-Est.
En outre, suite à une mission économique récente au Vietnam, des contacts approfondis avec le secteur agricole et les autorités vietnamiennes qui souhaitent implanter un centre de distribution en Europe pour la distribution de leurs produits frais ont été noués. Il s'agit principalement de produits agricoles (fruits et légumes), mais aussi des produits de la mer.
Depuis le 1er décembre, l'aéroport de Liège a, à sa disposition, une première plate-forme de parking avions au nord des pistes reconstituées de quatre positions de parking Boeing 747. Cette zone constitue une possibilité de développement importante pour l'activité cargo. Dans le prolongement de cet investissement qui sera complété par six autres positions de parking 747 d'ici fin de l'année, la SAB a décidé de mettre en construction un hall de 12.500 m2 dont un module de 6.250 m2 doit être réalisé d'ici fin de l'année.
Grâce à ces nouvelles infrastructures financées par la SAB, l'aéroport de Liège compte bien attirer des nouveaux opérateurs durant cette année.

Pour les passagers : intensification des fréquences en 2007


L'activité passagers en 2007 devrait connaître une croissance importante à nouveau grâce à au renforcement des destinations qui sont proposées au départ de l'aéroport de Liège. C’est ainsi que Jetair qui va augmenter ses fréquences en positionnant 7j/7j durant l'été un avion à l'aéroport de Liège. «Nous tablons sur une croissance de l'ordre de 25 % encore pour 2007». Ce renforcement réjouit évidemment l'aéroport de Liège qui peut ainsi compter sur la confiance des deux principaux tour-opérateurs, Thomas Cook et Jetair qui y sont installés.
En ce qui concerne Thomas Cook, son action portera sur deux marchés particuliers : d'une part la direction commerciale belge de Thomas Cook englobe dorénavant les Pays-Bas et des actions spécifiques seront menées vers les agences de voyages hollandaises ainsi qu’à les supports publicitaires qu’il diffuse au niveau Pays-Bas.

Par ailleurs, « Aquatour », filiale établie dans le nord de la France, a réalisé une brochure spécifique destinée aux francophones et exclusive pour des départs de l'aéroport de Liège, une brochure qui rencontre un grand succès au niveau des réservations par les touristes français mais qui est aussi accessible auprès de Neckermann Belgique. «Pour rappel, le pourcentage de clients français à l'aéroport de Liège a déjà connu, l'année passée une croissance importante et que nous tablons sur plus qu'un doublement durant l'année 2007. »
Signalons enfin l'arrivée du tour-opérateur liégeois Christophair qui organisera des vols vers Héraklion en juillet et en août. Enfin, en ce qui concerne l'établissement de compagnies low-cost, l'aéroport de Liège poursuit ses contacts dans toutes les directions et devrait, d'ici quelques semaines pouvoir annoncer de nouveaux développements dans ce domaine.

Politique commerciale tout azimut et nouveau site Internet


Parallèlement au développement de son activité aéronautique, l'aéroport de Liège a, depuis quelques années, développé une politique commerciale tout azimut permettant de proposer des services additionnels à ceux liés exclusivement au trafic aérien de manière à augmenter sa gamme de produits et de services mais aussi pour percevoir des revenus supplémentaires de part les activités qu'elle génère. C'est ainsi qu'à côté d'une activité bureau qui s'est développée depuis cinq ou six ans, l'aéroport de Liège a favorisé l'implantation d'un hôtel sur le site qui va ouvrir ses portes début mars. Il s’agit d’un hôtel 3*+ de 100 chambres « Park Inn » du groupe Rezidor, propriétaire des marques SAS Radisson.(Photo ci-dessous, hôtel en cours de finalisation)

D’ici peu, la SAB lancera un projet de station service avec shop sur le site qui offrira à sa clientèle de passage, des services complémentaires.
2007 sera aussi l'année d'un congrès de l'Association des Aéroports de Langue française (ALFA-ACI) que l'aéroport de Liège organisera les 22 et 23 mars à Liège. «Il s'agit d'une première pour Liège dans le domaine aéroportuaire et d'une première pour l'aéroport de Liège dans l'organisation d'un congrès de ce type. Il s'agit clairement d'une reconnaissance du développement de notre aéroport sur le plan international et de l'intérêt que porte la communauté aéroportuaire européenne à son égard.»
Ce congrès réunira environ 200 dirigeants d'aéroport durant deux jours pour aborder des sujets communs à l'ensemble des aéroports : la problématique de la sûreté, les revenus commerciaux et les stratégies de développement.
Signalons enfin que la SAB Liège-Airport, s’est dotée d’un nouveau site Internet qui est déjà en ligne. Réparti en trois thème principaux : passager qui comprend toutes les informations nécessaires aux passagers (destinations, horaires, départs, arrivées, etc…) ; une rubrique « corporate » qui donne tous les renseignements sur la composition de la SA.SAB et enfin, pour les compagnies intéressées à s’établir sur le site de Liège-Aiport, une rubrique « business ». Nous vous invitons à découvrir ce nouveau site sur www.liegeairport.be





Gaston LECOCQ