• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3186853

Enseignement

Mis en ligne le 21/01/2007

80 ans et toutes ses dents


Il y avait entre deux cent et trois cents personnes invitées vendredi soir, dans la salle des pas perdus de la Violette pour le lancement des festivités du 80ème anniversaire de l’Ecole d’Hôtellerie et de Tourisme de la Ville de Liège, un des plus beaux fleurons de l’enseignement communal liégeois et dont on peut être fier.
Deux jours avant, c’est dans les salons même de cette école prestigieuse que le directeur, Gérard Georges (entouré de ses plus proches collaborateurs, du nouvel échevin de l’Instruction publique, Pierre Stassart et du directeur général de l’enseignement communal liégeois, Pol Defrère), avait invité la presse pour présenter son établissement mais également tout ce qui va se faire durant toute l’année pour célébrer les 80 ans de l’institution.

Un peu d’histoire

Comme l’expliquera Gérard Georges : « C’est en 1927 qu’à commencé cette belle aventure. Les patrons du secteur de l’hôtellerie et des métiers de bouche étaient assez désappointés de ne pas trouver de main d’œuvre qualifiée dans la région. Il faut savoir qu’à cette époque, il n’était pas rare d’aller en France, voire en Italie pour recruter des cuisiniers ou des maîtres d’hôte qualifiés. Ces patrons liégeois en ont parlé aux autorités communales de la Ville de Liège et il fut décidé de créer une école qui formerait des cuisiniers mais également des spécialistes de la salle ».
C’est ainsi qu’est née en 1927 la première école d’hôtellerie de Liège mais aussi de Belgique. Elle compta, lors de son ouverture place Xavier Neujean, un peu plus de 40 élèves dont 23 sortiront diplômés. L’école déménagea plusieurs fois, à Burenville, Saint-Laurent, boulevard de la Sauvenière. En 1936, la ville acquiert l’ancien hôtel de Stockem de Heers, datant du 18ème, situé au cœur de la Cité ardente au n° 13 en Hors Château.(1ère photo)

Plus tard, l’école s’agrandira en acquérant la Maison de Spirlet, ancien hôtel de maître classé, datant lui aussi du 18ème, au n°5 de la même rue.
Pour les puristes : l'hôtel de Grady (2ème photo) appelé aussi hôtel Sklin (n°5), a été construit en 1765, et l'hôtel de Stockem de Heers (n°13) édifié vers 1700. La qualité de ces architectures illustre le statut social de Hors-Château comptant, autrefois, parmi les artères les plus huppées de Liège. A l'hôtel de Grady, la richesse des décors intérieurs, peintures de H. Deprez, stucs, boiseries et cheminées monumentales, reflètent le raffinement de l'art de vivre au XVIIIe siècle dans la principauté. En revanche, l'hôtel de Stockem, plus remanié, montre une architecture d'une ordonnance classique, mais encore soumise, par quelques détails, à certaines modes antérieures.
En 1941 l’école deviendra le siège d’un haut lieu de résistance où se cachent des aviateurs anglais, américains, australiens et canadiens recherchés par la Gestapo.
Et c’est en 1990 que Gérard Georges deviendra le 5ème directeur de l’école hôtelière la plus ancienne et la plus prestigieuse de Belgique qui, en 1997 se verra adjoindre une section « Tourisme » diversifiant ainsi les compétences de l’école qui désormais portera le nom d’Ecole d’Hôtellerie et de Tourisme de la Ville de Liège.

L’école aujourd’hui

Si en 1982, l'établissement a connu son pic de fréquentation avec 1275 élèves, aujourd’hui, toutes sections confondues on arrive çà quelques 750 élèves. Pour Gérard Georges, il s’agit d’un nombre d’étudiants suffisant pour permettre à une école comme celle d’Hôtellerie et de Tourisme, de bien fonctionner.
Concernant la baisse de fréquentation, Pierre Stassart évoquera : «Dans les années 80, l'enseignement technique et professionnel a été totalement désavoué au profit du général et en outre de nombreuses écoles ont créé durant les années 90, des sections hôtelières et ce, dans l'unique but d'alimenter leur cantine. ».
Mais il est clair, comme l’explique Gérard Georges : « « Nous pouvons nous vanter d’être l’école la plus fréquentée du pays dans ce domaine… » et même si tout n’est pas rose dans le secteur de l’Horeca : «Chez nous, 98 % des élèves trouvent de l'emploi dès la fin de leurs études… » .
C’est que l’école d’Hôtellerie et de Tourisme de Liège qui est passée peu à peu de la cuisine traditionnelle à l’art moléculaire est aussi restée très respectueuse de la haute tradition.

En effet, l’art culinaire se construit et évolue depuis des siècles, des siècles de tradition, qui constituent la véritable fondation d’un savoir faire sur lequel s’appuie l’enseignement d’aujourd’hui et qui s’inscrit très exactement dans le contexte socioprofessionnel de notre époque.
Et son atout majeur, c’est de proposer deux filières porteuses, l’Hôtellerie et le Tourisme, deux secteurs qui offrent aujourd’hui et offriront encore demain des possibilités d’emploi.
Afin de coller à la réalité des métiers de l’hôtellerie et du tourisme qui sont en perpétuelle évolution, l’EHT- Liège est en contact permanent avec les professionnels du secteur.
Ses étudiants participent aussi à de grands concours régionaux, nationaux et internationaux, effectuent des prestations pour le Palais Royal, le gouvernement provincial et les autorités communales, les Instances militaires, les Restos du Cœur, les services – clubs, etc.

Ils participent également à de nombreux stages (obligatoires) en Belgique ou aux quatre coins du monde que ce soit en Hôtellerie ou en Tourisme.
L’école d’Hôtellerie et de Tourisme de la Ville de Liège qui en 1927 ne formait que des cuisinier et des garçons de salle, forme aujourd’hui, dès la sortie de l’école primaire, en différents cycles (secondaire inférieur et supérieur ou professionnel) : des restaurateur, des cuisiniers, des traiteurs – organisateurs de banquets ; des sommeliers ; des boulangers – pâtissiers ; des bouchers – charcutiers ; des agents d’accueil et de tourisme…
Enfin, comme le précisera le directeur général de l’enseignement communal liégeoise : « En étant diplômé de l’école d’Hôtellerie et de Tourisme de la Ville de Liège, vous pouvez vous inscrire dans l’enseignement supérieur pour y acquérir, notamment, ce que l’on appelle aujourd’hui un « baccalauréat », c‘est à dire un graduat à la Haute Ecole de la Ville de Liège.
Mais pour plus de détails concernant toutes les filières qu’offre l’Ecole d’Hôtellerie et de Tourisme de la Ville de Liège, nous vous conseillons de visiter son site Internet sur : www.ehtliege.be

Le programme des festivités

Qui dit 80ème anniversaire, dit évidemment événement. C’est ainsi que tout au long de cette année, l’EHT de Liège a concocté un programme qui s’adresse non seulement à ses élèves, étudiants et à son équipe pédagogique, mais également, à plusieurs reprises, au grand public.
Nous ne reprendrons évidemment que tout ce qui intéresse le grand public qui est d’ailleurs invité à participer nombreux à ces manifestations les plus diverses où tous les sens (ce qui est la moindre des choses quand il s’agit d’une école de ce type) seront flattés.

Février
- Le vendredi 9 février aura lieu, dans les locaux de l’école, une soirée « Lotto Quine du 80ème anniversaire ».
Mars
- Vendredi 2 : Soirée retrouvailles de la section Tourisme
- Vendredi 9 : Concours de BELOTE du 80è"1e anniversaire
- Jeudi 22 : A 18H30, vernissage de l'exposition du peintre Pierre Devreux au musée Saint-Georges
- Du vendredi 23 au dimanche 25 : «Week-end gastronomique des 80 printemps de l'école»

Avril
- Mercredi 18 : Rendez-vous de 80 enfants pour le 80eme anniversaire
- Du lundi 23 au vendredi 27 : « Semaine de la Mer du 80ème anniversaire au profit de Télévie
- Samedi 28 : Record du plus grand nombre de crêpes au profit de Télévie. Les professeurs et élèves tenteront de battre un record mondial (pour figurer dans le « Guinness World Records » en réalisation pas moins de 8000 crêpes. Celles-ci seront évidemment vendues au profit du Télévie. Le même jour, c’est à bord d’un bus anglais à impériale que vous pourrez aussi participer au «Rallye touristique urbain du 80eme anniversaire ».
Mai
- Vendredi 4 : à 19h, à la salle de pétanque de Chênée Thiers, « Tournoi de pétanque du
80ème »
- Samedi 5 : Télévie (fin). Remise du chèque de l'école de Tourisme de NAMUR
- Mercredi 16 : Soirée de gala du Grandgousier, la troupe théâtrale qui est née à l’école d’Hôtellerie et de Tourisme.
Septembre
- Vendredi 21 : Repas 1947 avec ceux de cette année là
Octobre
- Vendredi 19 : Repas 1967 avec ceux de cette année là
- Jeudi 25: A 19h, Bridge duplicate - 80 participants
Novembre
- Vendredi 9 : Repas 1987
- Vendredi 16: à 11h30 : retrouvailles des professeurs des élèves des années 1977-1978-1979-1980
Décembre
- Vendredi 7 : Soirée de clôture des 80 ans de l'école d'Hôtellerie et de Tourisme (1927-2007) entre collègues de l'école.

Appel aux anciens et ouverture au public
A l’occasion de ces festivités, l’Ecole d’Hôtellerie et de Tourisme de Liège lance évidemment un appel à tous les anciens élèves qu’elle n’aurait pu contacter pour l’évènement. Ceux-ci sont évidemment invités à prendre part à l’une ou l’autre de ces manifestations.
Par ailleurs, le public est également invité à participer à plusieurs événements, comme par exemple le concours de crêpes et le rallye, les différents dîners, le « Week-end gastronomique » des 23, 24 et 25 mars ; la «Semaine de la Mer » du lundi 23 au vendredi 27 avril etc…
Tout se fait par inscription préalable. Pour cela et pour obtenir de plus amples informations sur ces manifestations (prix et horaires exacts) vous pouvez téléphoner au n° 04.223.22.25 ou par courriel : info@ehtliege.be

La photo ci-dessous, pendant la conférence de presse, on reconnait, de gauche à droite:
Charly Bailly(Tourisme), Pol Defrère (Directeur général de l'enseignement communal liégeois), Pierre Stassart (échevin de l'Instruction publique), Gérard Georges (directeur de l'EHT) et Chantal Claessens (directrice adjointe). Participait également à cette conférence de presse, Jean-Pierre Lambert (chef d'atelier).






Gaston LECOCQ