• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3212770

Médias

Mis en ligne le 09/12/2006

« Vidéographie(s) 06 »


Le 27 septembre 1976 – le jour de la Fête de la Communauté française de Belgique - a lieu l’inauguration des studios TV du Centre régional de la RTB-Liège (le « F » final s’ajoutera un peu plus tard). Ces studios situés dans les caves auraient du être inaugurés en 1964 si l’on en croit les discours prononcés en 1963 lors de l’inauguration des studios radio. Déjà, Liège attend 12 ans la concrétisation d’une promesse ! Après avoir rappelé toute l’importance que le Centre RTB-Liège a joué, par la radio, dans le dynamisme de la région – « Liège-Matin » lancé le 1er octobre 1968, en 1972, l’opération « Vivre sa ville » a « popularisé auprès des Liégeois l’idée de quartiers piétonniers » - Charles Bailly, bourgmestre de Liège, déclare : « Il est plus que temps de prendre conscience que les régions ont droit à la parole, à la création, et qu’il n’y a pas de création possible sans une autonomie et des moyens suffisants. C’est une aspiration légitime dont la concrétisation ne peut être que bénéfique pour la RTB et l’ensemble des téléspectateurs wallons et bruxellois. (. . .) Les créateurs, les artistes, les animateurs culturels de chez nous doivent avoir les moyens d’expression que peut leur donner la télévision régionale pour toucher l’ensembles francophones de ce pays.». Pour sa part, le Président du Conseil d’Administration de la RTB, Jean Hallet s’adresse à Robert Stéphane : «Ce jour est une nouvelle étape dans l’œuvre que vous avez accomplie ici à Liège. En bon Liégeois, vous avec su vivre en harmonie avec le bouillonnement intellectuel et social de la Cité Ardente. Vous avez été inventif et diplomate, intrépide parfois mais ceci est une rançon du talent. Vous et vos collaborateurs, vous avez fait œuvre de pionnier dans des circonstances parfois bien difficiles ». Il rappelle qu’en l’absence de studios TV, « la télévision à Liège a déjà une longue préhistoire » et d’évoquer notamment les « Auto-Portraits » : « Les Auto-Portraits , ce sont des films réalisés par les habitants d’une localité avec l’aide des techniciens de la télévision. C’est le début à l’antenne de la télévision participative. Cette expérience des Autoportraits suscite de l’intérêt à l’étranger. On présente des films à des spécialistes de Paris, à Rome, Cologne, Helsinki et Budapest. Le Centre RTB-Liège est ainsi accueilli dans la Coopérative internationale de Recherche et d’Action sur la Communication, qui regroupe des spécialistes et des services de télévision. (. . .) », Cette Coopérative est la prestigieuse CIRCOM dont Robert Stéphane est le Secrétaire-général.



L’aventure « Vidéographie » ouvre la voie aux talents

Deux mois après l’inauguration officielle par le ministre de la Culture, Henri-François Van Aal – qui a fait partie des « fellagha de l’info » en 56 lors de la création du JT en 56 avec Robert Stéphane, René Thierry et David Lachterman -, Annie Florkin présente la première émission « Vidéographie ». Il y en a eu cent trente-cinq en 10 ans. Des sommités de l’art vidéographiques sont venus tourner dans ce studio mythique de la RTB-Liége installé dans les caves ou en 1972, Karlheinz Stockhausen a enregistré « Alphabet pour Liège ». Sommités tels Nam June Paik, Bill Viola, Marina Abramovic, Fred Forest mais aussi « Vidéogaphie » donne l’occasion à des jeunes (à l’époque) de montrer leurs talents : Luc et Jean-Pierre Dardenne, Jean-Louis et Danièle Nyst, Jacques Charlier, Thierry Michel, Jacques Lizène, Jean-Claude Riga, Nicole Widart, Jacques Delcuvellerie, etc., etc. « Vidéographie » a été « une expérience singulière, pionnière, et – avec le recul – presque incongrue ou inconcevable ».

Une nouvelle aventure « Vidéographies » tournée vers l’avenir

Depuis 2003, Robert Stéphane a crée l’ASBL « Vidéographies » (www.videographies.be) qui « forte de ce patrimoine télévisuel et de création mondiale (. . .) entend inscrire ces archives dans le présent de la création audiovisuelle, et s’allier aux pratiques nouvelles qui font, pour une grande part, l’art et la culture d’aujourd’hui ». Dans ses statuts, « Vidéographies » se présente comme une association ayant « pour but de promouvoir l'art vidéo, la télévision et le cinéma en tant que patrimoine vivace, ainsi que tous les développements de la création audiovisuelle permis par les dernières technologies en matière de production, de diffusion et de stockage dans les domaines des sons et des images animées ». « Vidéographies » a notamment, à son actif, trois jours de diffusion à la Biennale de Venise. Ancrée à Liège « Vidéographies », propose, du 13 au 16 décembre, en collaboration avec diverses associations (Académie des Beaux-Arts de Liège, ALPAC, RTBF, Transcultures, Nickelodéon) et avec l’aide des firmes liégeoises mondialement connues EVS Broadcast (directeur Pierre L’Hoest) et de XDC (directeur Laurent Minguet), « Vidéographie(s) 06 ». Un festival international de vidéo qui s’inscrit dans la programmation de Luxembourg et Grande Région devenue, ce samedi 9 décembre « Capitale européenne de la culture 2007 ».
Le programme détaillé se trouve sur le site http://www.videographies.be Ce festival commence à 18h, le 13 décembre, au MAMAC.





Pierre ANDRE