• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3172085

Société

Mis en ligne le 01/12/2006

Sida : Liège n’est pas indifférente


A l'occasion de la Journée mondiale de la lutte contre le sida, un préservatif géant a été déroulé sur le Perron de Liège. Il y restera jusqu’au 15 décembre 2006.
A l'origine de cette initiative, les asbl "D'une certaine gaieté" et "Alliage" ont reçu l'accord et le soutien des autorités communales.
L'inauguration, de ce « phallus des libertés » en plein cœur du « Village de Noël » a eu lieu ce vendredi en fin d’après-midi.
Il faut savoir qu’un total de1072 nouveaux cas de HIV ont été détectés chez nous en 2005, une hausse de 7,1 pc par rapport à 2004. C'est l'augmentation annuelle la plus forte depuis 2000, et cela fait une moyenne de 3 contaminations par jour…
Afin de sensibiliser au mieux la population à cette problématique le slogan qui a été choisi pour marquer cet événement est: "Prenez la liberté de mettre un préservatif".
Pour ce faire, les associations partenaires du projet (soutenus par la Ville, la Province et l’Université de Liège) ont distribué, au public, des préservatifs, des tracts, des folders de sensibilisation et des cartes "Boomerang" éditées par Sid’Action.

Le sida dans le monde depuis 25 ans

Le saviez-vous ? Cette pandémie a tué plus de 25 millions de personnes en 25 ans.
Un quart de siècle après son apparition, le sida (syndrome immuno-déficitaire acquis) continue de progresser, avec 11.000 nouvelles contaminations par jour et près de 3 millions de morts par an et l'appel à tenir les promesses pour enfin stopper la pandémie est au coeur de la Journée mondiale organisée par l'ONU vendredi.
Quelque 39,5 millions de personnes sont séropositives ou malades du sida dans le monde, dont près de 25 millions en Afrique noire, selon des estimations de l'Onusida, organisme onusien créé il y a dix ans pour coordonner la lutte à l'échelle mondiale.
Le sida continue de faire des ravages particulièrement en Afrique subsaharienne où les femmes paient un tribu démesuré à la pandémie.
Victimes souvent oubliées, plus de 2,3 millions d'enfants vivent avec le virus HIV qui donne le sida, en quasi-totalité dans les pays pauvres. Chaque minute, un enfant de moins de 15 ans est infecté. L'épidémie tue près de 500.000 enfants par an, soit un enfant chaque minute.
Dans un message à la communauté internationale, M. Annan le secré taire général de l’ONU, s'est félicité de certains progrès tout en appelant à des efforts renouvelés.
"Pendant trop longtemps, le monde a refusé de voir la réalité en face. Mais depuis 10 ans, les attitudes ont changé et le monde a commencé à prendre la lutte contre le sida avec le sérieux qu'elle mérite", a-t-il dit.





Ga. L.