• Visiteur(s) en ligne : 7
  • |
  • Visiteurs total : 3214401

Expositions

Mis en ligne le 29/11/2006

Alphonse Mucha & Art nouveau


C’est ce mardi soir qu’à a eu lieu l’inauguration, au Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Liège (MAMAC), de l’exposition consacrée à l’artiste phare de l’Art nouveau, Alphonse Mucha.
Cette exposition, est organisée par la Ville de Liège, à l’initiative de l’échevin de la Culture, Hector Magotte (dont c’était le dernier vernissage officiel) et du Consul honoraire de la République Tchèque, Serge Mantovani, en collaboration avec la Fondation Mucha et avec le soutien du Commissariat général aux relations internationales de la Communauté française de Belgique et de l’Ambassade de la République Tchèque. L’exposition réuni des œuvres de l’artiste de renom Alphonse Mucha, qui ont figuré récemment dans trois villes scandinaves et qui seront présentées, après Liège, dans plusieurs villes d’Europe de l’Est. Elle réunit 189 pièces, dont certaines très connues et d’autres rarement montrées au public et provenant de la collection privée de la Fondation Mucha.

Alphonse Maria Mucha peintre tchèque, est devenu l’une des figures les plus importantes de l'Art nouveau se singularisant dans la réalisation d’illustrations, d’affiches et de superbes panneaux muraux ayant pour thèmes principaux les femmes et les fleurs stylisées. Les développements de nouvelles techniques d’impression de l’époque, ont fait de l’affiche un Art majeur et populaire. Elles ont permis à Alphonse Mucha d’y exprimer toute sa virtuosité.
À découvrir : des lithographies de grand format, des aquarelles, des bijoux, des photographies rares, des peintures et des pastels, …
Par ailleurs, à cette occasion, le MAMAC organise une scénographie thématique où les trésors Art Nouveau de sa collection permanente et les collections des musées de la ville de Liège (Musée d’Ansembourg, Musée du verre) sont mis en écho avec l’exposition Alphonse Mucha.
Ainsi, du mobilier de Gustave Serrurier-Bovy et des œuvres d’artistes contemporains de Mucha y sont visibles. Parmi ces contemporains citons Gauguin et Rodin qui furent ses amis mais aussi Fernand Khnopff (pièces : Britomart et Acrasia – Orphée – Les Amies), Théo Van Rysselberghe (Les sœurs Schlobach) et Alfred Stevens (La Parisienne japonaise).
Le catalogue qui est édité en quatre langues (français, néerlandais, allemand, anglais), reprend la majorité des pièces présentées pendant l’exposition et sera vendu au prix de € 22,90.
Parallèlement à l’événement, L’ASBL Art&fact, en collaboration avec l’Office du Tourisme de la Ville de Liège, propose au public des visites guidées multilingues. Quant à l’ASBL Muséamusée elle organisera des animations pour les enfants.

Alphonse Maria Mucha (24 juillet 1860 – 14 juillet 1939)


Alphonse Maria Mucha est un peintre tchèque caractéristique du style Art nouveau. De 1880 à 1920, ce genre s'est développé principalement en Europe, et a influencé tous les domaines de l'architecture, de la décoration et de l'artisanat. Mucha représentait souvent de belles jeunes femmes dans des robes néoclassiques aux drapés flottants, souvent couronnées de fleurs. Son style a souvent été imité, mais jamais il n’a été égalé.
Alphonse Mucha est né le 24 juillet 1860 à Ivancice en Moravie du Sud (République Tchèque, qui faisant partie de l’Empire austro-hongrois).
Après avoir réalisé quelques travaux décoratifs en Moravie (essentiellement des décors de théâtre), il émigre en 1879 à Vienne afin de travailler pour la plus grande entreprise de décors de théâtre viennoise. En 1881, il retourne en Moravie et réalise des décorations et des portraits en tant qu’ indépendant.
Mucha est recruté par le Comte Karl Khuen de Mikulov, pour décorer les murs du château Hrusovany Emmahof. Impressionné par son talents, le noble décide de financer les études, à Munich, du jeune dessinateur âgé de 21 ans.
Ensuite, Mucha se rend à Paris en 1887 pour poursuivre ses études à l’Académie Julian et à l’Académie Colarossi. C’est une période difficile pour l’artiste qui gagne modestement sa vie en produisant une revue et en réalisant des affiches publicitaires. Pendant cette période, il a rencontré puis cohabité avec le peintre Paul Gauguin.

En décembre 1894, Mucha réalise l'affiche publicitaire de Gismonda, la pièce jouée par l’une des actrices les plus connues de l’époque, Sarah Bernhardt, au Théâtre de la Renaissance où il est engagé pendant six ans. C'est le début de la gloire, et son style devient si célèbre que le style Art nouveau se fait parfois appelé « style Mucha ». En plus de nombreuses affiches, il peint de superbes panneaux muraux ayant pour thèmes principaux les femmes et les fleurs stylisées. Il accompagne Rodin à Prague en 1902.
Mucha se rend ensuite aux Etats-Unis d’Amérique, de 1906 à 1910, pour y recueillir des fonds afin de réaliser ce qu'il considérait comme son œuvre maîtresse, l’Epopée des Slaves, une série de vingt tableaux de 6 X 8 mètre. Elle a été peinte entre 1910, date de son retour à Prague, et 1928 lors de son retour des Etats-Unis. Les tableaux représentent l'histoire des Slaves, des origines jusqu'au XIXe siècle. Cette œuvre a été présentée à Prague, le 28 octobre 1928, à l’occasion du dixième anniversaire de la Tchécoslovaquie.
Lorsque la Tchécoslovaquie obtient son indépendance après la Première Guerre Mondiale, Mucha dédie son art au renouveau culturel et national de son pays. Il conçoit les nouveaux timbres-poste, les billets de banques ainsi que d’autres documents officiels pour la nouvelle nation. Cependant, il continue à produire des affiches pour les théâtres pragois mais son style a évolué.

Mucha ne dessine plus d’à-plats colorés, aux formats allongés inspirés de l’art japonais, mais des formes dans lesquelles réapparaît le modelé. Ce ne sont plus les femmes tentatrices des mondanités parisiennes qui sont représentées, mais les femmes du peuple face aux aléas de la vie quotidienne dans un pays pauvre. Alfons Mucha aborde des sujets issus de la culture tchèque et participe ainsi au mouvement appelé Romantisme national. Dans ce mouvement, il s’exprime plus régulièrement par la peinture proprement dite (huile sur toile, aquarelle, peinture murale,…). De nouveaux éléments apparaissent dans ses œuvres : la forêt, la neige, les loups, la pauvreté, le peuple, les costumes bariolés,…
A sa mort, son style était déjà considéré comme dépassé, mais l'intérêt pour cet art est réapparu dans les années 1960 et continue périodiquement à inspirer et à influencer les illustrateurs contemporains.

Les photographies de Mucha

Les photographies de Alphonse Mucha abordent trois thèmes précis : les modèles féminins destinés à ses peintures, les voyages d’études à l’étranger (Balkans en 1912, Russie en 1913) et la famille ou les amis.
Mucha photographiait sans éclairage particulier, souvent à la simple lumière de son atelier.

Il développait toujours lui-même ses photographies dans une chambre noire improvisée et tirait les épreuves à la lumière du jour.
Pendant la seconde moitié des années 1890, Mucha réalisa une série de photographies de modèles féminins qui posèrent pour lui, dans son atelier situé rue du Val-de-Grâce à Paris.
Il organisait des séances photo pratiquement tous les jours et s’était donné pour consigne de ne pas choisir ses modèles en fonction des projets sur lesquels il travaillait. Il aimait l’improvisation et faisait prendre à ses modèles toutes sortes de pauses, ensuite il sélectionnait les clichés les plus adaptés, selon le sujets de ses commandes.
Info : www.muchafoundation.org

INFORMATIONS PRATIQUES

Musée d'Art moderne et d'Art contemporain de la Ville de Liège (MAMAC)
Parc de la Boverie 3 B-4020 Liège - Tél : +32 (0) 4 343 04 03 - Fax : +32 (0) 4 344 19 07 - Courriel : mamac@skynet.be - Site Internet : www.mamac.be

- Jours et heures d’ouverture : Du mardi au samedi, de 11h à 18h. Le dimanche, de 11h à 16h30. Fermé le lundi. Prix d'entrée : Adulte : € 8. Groupe étudiants et senior € 4. Gratuit pour les moins de 12 ans - Visites guidées : sur réservation au +32 (0) 4 344 24 16
- Information sur les visites guidées :
ASBL Art&fact Université de Liège Galerie Wittert Place du 20 Août, 7
B-4000 Liège Tél. : + 32 (0) 43 66 56 04 courriel : art-et-fact@misc.ulg.ac.be





Gaston LECOCQ