• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3097828

En Ville

Mis en ligne le 24/11/2006

Le Collège communal nouveau est arrivé

A Liège, on sait maintenant de quoi demain sera fait ! Du moins en ce qui concerne la composition du nouveau « Collège communal » (nouvelle appellation de l’ancien Collège des bourgmestre et échevins) qui sera (en principe sauf votes contraires) mis en place le lundi 4 décembre prochain, comme cela se fera aussi dans toutes les villes et communes de Wallonie, par le nouveau Conseil communal.
C’est donc ce mercredi matin, dans l’ancienne salle des mariages de La Violette, que le bourgmestre, Willy Demeyer a présenté celles et ceux qui jusqu’en 2012, participeront à la « bonne gouvernance » de la Cité Ardente et qui sont issus du scrutin du 8 octobre dernier.

La photo, de gauche à droite : André Schroyen, Julie Fernandez-Fernandez, Claude Emonts, Michel Firket, Willy Demeyer, Pierre Stassart, Maggy Yerna, Fouad Chamas, Jean-Géry Godeaux, Benoït Dreze et Jean-Pierre Hupkens.
La majorité sera composée de 21 sièges PS et 7 sièges CDH, (soit 28 sièges sur 49) avec une opposition où l’on retrouvera 14 MR, 6 Ecolos et 1 ED.
Quant au Collège communal, il comprendra, outre le bourgmestre socialiste Willy Demeyer, trois échevins cdH (dont un nouveau), six échevins PS (dont 4 nouveaux) et innovation suite à la nouvelle loi communale, le président du CPAS, soit un collège de 11 membres.
Lors de la présentation de ce nouveau collège, le bourgmestre a répondu à celles et ceux qui estimaient que Liège avait pris beaucoup de temps pour former son collège alors que pour certaines communes de la périphérie, l’affaire était entendue quelques jours après le scrutin.
Pour Willy Demeyer : « Nous avions le temps. Et en plus, nous n’étions pas, comme c’était le cas dans d’autres communes et où cela s’est fait, poussés dans le dos par la peur de voir le partenaire privilégié signer un pacte de majorité avec un autre parti ».
En fait, alors que les discussions entre les deux partis (PS et CDH) ont débuté deux ou trois jours après le scrutin, il aura fallu attendre ce mardi 21 novembre, et tard le soir, pour connaître les noms définitifs de tous les échevins. Que ce soit tant du côté de l’USC que de son pendant au niveau du CDH, l’alchimie était compliquée pour ne pas frustrer des candidats et plus encore les militants. Et les heureux échevins sont ?

La composition du nouveau Collège communal

Le bourgmestre :

Ici, pas de surprise. Comme les 7 dernières années, le mayorat reviendra au Jupillois Willy Demeyer. Agé de 47 ans, le bourgmestre qui est licencié en droit de l’ULg est marié à Fabienne et père de Lucas qui 16 ans.
Outre le poste de bourgmestre, Willy Demeyer est également chargé au niveau du Collège, des Affaires générale, il est le chef de la Police, il est également responsable des services «Communication, du Protocole et des Relations extérieures ». Pour son second mandat, le bourgmestre aura aussi des prérogatives dans de nouveaux domaines comme «La Mobilité, l’Egalité (entre les citoyens de Liège) et la Coordination (notamment entre les mouvements associatifs et autres asbl liégeois.
Par ailleurs, Willy Demeyer est président de la Fédération liégeoise du Parti Socialiste, il occupe aussi la présidence du Port Autonome de Liège, de la Conférence des bourgmestres de l’agglomération liégeoise, et de l’Association liégeoise du gaz, du Trianon, de l’ORW de différentes asbl sportive ou culturelle. Au niveau international, Willy Demeyer est membres du bureau exécutif de l’Association Internationale des Maires des Capitale et Métropoles entièrement ou partiellement francophones (AIMF). Il a été élu conseiller communal le 9 octobre 1988 lors de sa première élection et n’a plus quitté la Ville depuis lors.
Côté loisirs, fervent amateur de basket tant en pratiquant que spectateur, le bourgmestre consacré ce qui lui reste de temps libre à sa famille, à la littérature et à la bande dessinée. Particularité : il n’a jamais conduit de véhicule et n’a pas son permis de conduire.
Vous pourrez le contacter par courriel sur bourgmestre.demeyer@liege.be et visiter son site Internet : www.willydemeyer.be

Echevinat de l’Urbanisme, du Développement durable (c’est nouveau et très tendance), de l’Environnement, du Tourisme et du Cadre de Vie.

Cet échevinat revient à Michel Firket : (CDH), avocat, âgé de 58 ans, marié et père de 4 enfants.
Conseiller communal depuis 1977 et échevin depuis 1989, Michel Firket s’est longtemps investi dans la gestion du service de la Propreté publique, des Plantations, de la Cellule environnement et de la Cellule Art Public.
On lui doit de grandes manifestations comme entre autres : Retrouvailles, A pied, à cheval à vélo, Jardins et coins secrets de Liège, Nocturnes des Coteaux , Epicuriales, Grandes Conférences liégeoises…
Ses nouveaux défis pour les 6 prochaines années, seront sans conteste le développement touristique de la Cité ardente, mais aussi la fin de dossiers importants comme la Médiacité, le site de Bavière, les aménagements autour de la nouvelle gare des Guillemins, le 5 étoiles du Mont Saint-Martin, etc…
Parmi les loisirs de Michel Firket, on notera le VTT, la musique et la marche en forêt.
On peut joindre Michel Firket : echevin.firket@liege.be ou visiter son site Internet : www.firket.be

Echevinat Développement économique et du Commerce, de la Politique du personnel communal, du Logement et de l’Emploi.

Maggy Yerna (PS) rempile à ce poste pour 6 nouvelles années. Licenciée en sociologie de l’ULg, Maggy Yerna est en fait inspecteur à la poste (mais en fait en congé politique depuis sa première élection comme conseillère communale en 1989.
Elle occupera les fonctions de présidente du CPAS de Liège de 1989 à 1995 et le siège de députée wallonne de 1995 à 1999 et de députée fédérale de 1999 à 2001.
Elle deviendra échevin (bien qu’elle soit très féminine Maggy Yerna préfère le titre d’échevin à celui d’échevine) en janvier 2001.
Coïncidence, Maggy Yerna est née un 8 octobre, une date qui lui a porté chance puisque lors des élections du 8 octobre 2006, elle fera le deuxième score juste après celui de Willy Demeyer.
Elle ne déclare qu’un seul hobby : les voyages pour découvrir le monde…
On peut joindre Maggy Yerna sur : echevin.yerna@liege.be et site Internet : www.liege-del.be


Echevinat des Travaux

Jean-Géry Godeaux(PS) rempilera également pour 6 ans, au poste qu’il occupe depuis le 2 janvier 2001.
Né à Liège le 15 juin 1955, Jean-Géry Godeaux termine des études d’assistant social en 1981 et entre au service d’aide du C.P.A.S. de Liège. En 1984, le Président du C.P.A.S. lui propose de travailler comme assistant social à son cabinet. En mai 1989, Henri Schiltz, alors échevin des travaux, l’invite à rejoindre son équipe. Lorsque Henri Schlitz devient bourgmestre, Jean-Géry Godeaux l’accompagne à l’Hôtel de Ville comme chef de cabinet. Mais, désireux de renouer avec le travail social, il décide de rejoindre le CHR de la Citadelle. Conseiller communal en 1995 il est alors chef de groupe PS.
Il entrera à l’échevinat des travaux le 28 février 2000 et sera réélu au même poste le 2 janvier 2001. On le saura très attaché à la réalisation des premières « Maries de quartier » ainsi qu’a la rénovation de voiries et notamment du quartier Saint-Denis, Saint-Étienne, achève la rénovation des principales rues et places du quartier Hors-Château et participe activement à la reconstruction du quartier des Guillemins. On peut dire de lui que c’est l’homme aux mille et un dossiers dont certains verront d’ailleurs leur concrétisation à l’occasion de son second mandat aux travaux : on pense notamment à la nouvelle piscine de la rue Jonfosse, à la patinoire olympique dans la Médiacité, sans oublier les travaux place du Vingt-Août (Emulation) ou encore la finition du Grand Curtius.
Au niveau hobby, Jean-Géry Godeaux consacre ses moments de loisirs à l’archéologie industrielle et à la préservation de la mémoire collective et notamment il réserve le peu de temps disponible à la restauration d’une ancienne ligne de tramway vicinal à vapeur (Tramway Touristique de l’Aisne), située à Erezée dans la Province du Luxembourg. On lui doit aussi, entre autres, un ouvrage publié en 2000 et dédié aux tramways et trolleybus de Liège. On peut joindre Jean-Géry Godeau à echevin.godeaux@liege.be ou sur son site Internet : www.godeaux.eu

Echevinat des Finances, de la Propreté Publique et de la Politique immobilière

André Schroyen (CDH) est également partant pour un deuxième mandat au même poste qu’il a occupé lors de la législature précédente, lorsqu’il est devenu échevin des Finances en octobre 2004, remplaçant ainsi William Ancion nommé représentant de la Communauté française de Belgique à Paris.
Agrégé de l’enseignement secondaire inférieur à l’institut pédagogique Saint-Barthélemy, il enseigna le néerlandais au Collège Saint-Joseph de Chênée. Il a toujours été très actif dans les mouvements de jeunesse, toujours intéressé par la chose publique il mis sur pied une nouvelle section PSC à Chênée en 1989. Il fut d’ailleurs élu en 1994, lors de sa première candidature aux élections communales et devint chef de groupe PSC puis CDh lors de la législature 95-2000.
Né le 10 janvier 1952, André Schroyen qui est marié et père de deux enfants est également un passionné de basket-ball et est moniteur ADEPS, entraîneur, attaché à la formation des jeunes sélections provinciales liégeoises.
On peut le contacter sur : echevin.schroyen@liege.beou sur son site Internet : www.andreschroyen.be

Echevinat de l’Instruction Publique

Pierre Stassart (PS) fera partie des nouveaux échevins. On peut dire que sa tâche sera ingrate car s’il s’efforcera de poursuivre le travail admirable mené par Jules Jasselette, il devra lui aussi tenir compte des ukases (bien souvent anti-pédagogique) venant des maîtres à penser de la Communauté française.
Ce n’est pas un inconnu dans le monde politique puisqu’il a été élu conseiller communal pour la première fois en octobre 1994 et qu’il sera échevin de la jeunesse et des sports de décembre 1999 à février 2000.
Un air un peu à la professeur Picard, Pierre Stassart n’en est pas moins ingénieur civil physicien de l’ULg, Master of Science in Physics de l’Université de San Diego (Californie), docteur en sciences physique de l’Université de Liège, Assistant de l’université de San Diego, chercheur puis assistant à l’Université de Liège il est également chercheur qualifié au FNRS (Fonds National de la Recherche Scientifique) depuis 1994.
Il est également président de la ligne Longdoz-Vennes du PS et membre du Conseil d’administration de l’ASBL des œuvres scolaires socialistes.
Né à Liège en 1962, Pierre Stassart et le papa de deux garçons, Renaud (7 ans) et François (17 ans).
On peut le joindre par son site Internet : www.pierrestassart.be

Echevinat de l’Etat-civil et de la Population.

Julie Fernandez- Fernandez (PS) occupera des fonctions échevinales pour la première fois bien qu’elle siège au conseil communal depuis les élections d’octobre 2000.
Née le 20 mars 1972, Julie Fernandez- Fernandez, graduée en communication de l’ISIS a été collaboratrice du service jeunesse de Laurette Onkelinx , elle a également été employée deux ans à l’athénée Charlemagne de Fléron, assistante de Jean-Maurice Dehousse au parlement européen puis de Véronique Dekeyser, toujours au parlement européen. Et enfin assistante d’Isabelle Simonis, députée régionale jusqu’en juillet 2004.
On ne pourra pas dire qu’elle ne connaît pas les gens puisqu’elle trésorière de l’Epicerie sociale, présidente de la Maison des Jeunes de Chênée et de Wandre, trésorière de la Maison des Associations, vice-présidente du Centre Asturien de Liège et secrétaire générale de la section locale des Socialistes espagnols de Liège.
On peut joindre Julie Fernandez sur : julie_fdez@hotmail.com ou sur son site Internet : www.juliefernandez.be

Echevinat des Services sociaux et de la Santé

Benoît Drèze (CDH) fait aussi partie des nouveaux échevins. Député Fédéral depuis 2004, Benoît Drèze a bénéficié d’une dérogation au sein de son parti pour pouvoir cumuler les deux fonctions de député et d’échevin. Il prétend qu’il pourra mener à bien ses deux missions et que dans le cas contraire, s’il devait faire un choix, c’est vers son échevinat qu’il se tournerait. D’ailleurs, sur ce sujet Willy Demeyer a été clair : «Pour les mandataires, la Ville de Liège doit être l’objectif et l’activité principale. J’y veillerai et si tel n’était pas le cas, je demanderai alors la démission de celle ou celui qui faillirait à la tâche… »
Benoît Drèze, né en 1957 est marié, père de 4 enfants et est aussi grand-père. Il est ingénieur industriel de l’Institut Gramme de Liège et fondateur de plusieurs entreprises sociales liégeoises : « 1001 choses à faire », Créasol, « AGES » et « Steppes-services qui ont occupé jusqu’à 170 personnes dont les deux tiers peu ou pas qualifiées.
Il est aussi collaborateur de l’Université de Liège et membre actif des Mutualités Chrétiennes ainsi que depuis 2000 il est administrateur de Dexia Banque.
Vous trouverez aussi tout son parcours politique sur son site Internet http://www.bdreze.be
Dans ses loisirs on trouve le cinéma, la moto avec side-car ou de trial. Il a également publié aux éditions Luc Pire : « Tous au chômage ? » en 1995 et « Tous au boulot ? » en 2003.
Vous pouvez aussi le contacter sur : benoit.dreze@lachambre.be

Echevinat de la Jeunesse et des Sports

Fouad Chamas (candidat d’ouverture sur la liste PS) a été élu conseiller communal en 2000 et réélu cette année. Il occupe donc le poste d’échevin pour la première fois.
Né à Baalbek au Liban en 1955, Fouad Chamas, de nationalité belge est marié et a 4 enfants.
Il est docteur diplômé de la Faculté de médecine de l’Université de Liège et est parfaitement trilingue : français, arabe, anglais. Il est également maître de stages de médecine générale auprès de l’Université de Liège et du ministère fédéral de la Santé publique.
De 2001 à 2006, Fouad Chamas, comme conseiller communal, fut également administrateur de l’IPAL (Intercommunale des Personnes âgées de Liège et environs), du CHR (Hôpital de la Citadelle), du Foyer Culturel de Jupille etc.
Il est également administrateur du Centre Culturel arabe du Pays de Liège établi à Grivegnée. Le thème de la campagne de Fouad Chamas : « Pour la dignité pour tous ».
Vous pourrez découvrir encore un peu mieux ce nouvel échevin sur son site Internet : http://fouadchamas.keo.in
Vous pouvez aussi le contacter sur fouad_chamas@hotmail.com

Echevinat de la Culture

Jean-Pierre Hupkens (PS) est le dernier nouvel échevin de la liste. Né en 1954, il est marié et père de 3 enfants.
Après des études de droit à l’ULg, il est employé au service de droit social de la FGTB. Il rejoindra l’équipe de l’hebdomadaire « Pour » avec laquelle il collabore jusqu’en 1981. Il entre ensuite au service d’une banque belge jusqu’en mars 2006.
Actif au sein du PS depuis une vingtaine d’années, il y a exercé différentes charges dont celles de président de l’Unions Socialiste Communale et participe bénévolement aux activités de différentes associations comme le CREHAM, MABEL, etc…
Au niveau de ses centres d’intérêt qui sont diversifié, nous noterons sa pratique du vélo comme mode de transport quotidien ; il est amateur de jeux de société, de musique avec une préférence pour l’opéra, il aime aussi le cinéma et la lecture d’ouvras philosophique, sociologiques, historiques ou politiques. Enfin, il affectionne tout particulièrement la marche en foret et en montagne.
Vous pouvez le joindre sur jp-hupkens@skynet.be

Présidence du Centre Publique d’Actions sociales (CPAS)

Claude Emonts (PS) se succédera à lui-même au poste de Président du Centre Publique d’Action Sociales dont il est président depuis 2000.
Mais cette fois, Claude Emonts sera, en fonction e la nouvelle loi communale, un membre effectif du collège communal avec voix délibérative (sauf lorsque le collège exerce son pouvoir de tutelle sur le CPAS).
Membre du collège communal, le Président peut également se voir confier des attributions communales.
Par ailleurs, si vous souhaitez contacter Claude Emonts ou en savoir plus, mais alors vraiment beaucoup plus sur le parcours politique mais aussi humaniste de l’homme de l’Article 27 et du Chili, nous ne pouvons vous conseiller d’aller visiter son site Internet : www.claude-emonts.be







Gaston LECOCQ