• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3214102

Université

Mis en ligne le 21/11/2006

Yaël Nazé, recevra à Paris, le prix « Plume d’Or » de vulgarisation scientifique ce jeudi 23 novembre


Après le Prix de la Haute-Maurienne 2006 pour « Les couleurs de l’Univers » (édition Belin, 2005) – seul prix couronnant des ouvrages de vulgarisation scientifique en astronomie -, Yaël Nazé, docteur en sciences et jeune chercheuse à l’Institut d’Astrophysique de l’Université de Liège (Photo©ULg Tilt-Houet), recevra le 23 novembre prochain à Paris le Prix « Plume d’Or » décerné par le jury du Prix Jean Rostand pour son dernier ouvrage « L’astronomie au féminin » (édition Vuibert, 2006).

Ce prix attribué à un auteur rédigeant en langue française « encourage les activités de vulgarisation mettant en lumière la grande aventure de l'esprit humain dans le domaine des sciences et techniques. »
Le jury du Prix Rostand précise qu’il « a beaucoup apprécié le style de ce livre » et « récompense un effort d’écriture original par la Plume d’Or. »

L’astronomie au féminin

Qui détient le record des découvertes de comètes ? Une femme. Qui permit de comprendre comment s’organise la population stellaire ? une femme, de nouveau. Qui découvrit la loi permettant d’arpenter l’Univers, qui trouva des phares dans l’espace, qui comprit le fonctionnement des forges stellaires ou qui bouleversa notre vision de l’Univers ? Encore et toujours des femmes … Loin de toute forme de féminisme enragé, le livre suit le parcours de quelques scientifiques importantes, qui partagent par hasard une même particularité : leur sexe. Au-delà des destins particuliers de ces femmes astronomes, l’ouvrage aborde leurs découvertes, qui concernent toutes de grands thèmes de l’astrophysique contemporaine.

Ce qu’ils en disent

« Qui peut citer une seule astronome ? Pourtant, sans elles, nous ne pourrions arpenter l’Univers lointain, ne connaîtrions pas les pulsars, ni sans doute Uranus ou la nature des comètes. » ( La Recherche)

« Yaël Nazé signe un essai très documenté sur le rôle joué par les femmes en astronomie et en astrophysique. Au fil des pages, vous apprendrez ainsi que William Hershel, qui découvre Uranus en 1781, ne serait pas entré au panthéon des astronomes sans l’aide de Caroline, sa sœur dévouée. [...] Vous découvrirez que presque deux siècles plus tard, une autre Carolyn, mariée à un certain Eugène Shoemaker, découvrira 32 comètes et près de 900 astéroïdes [...] Vous apprendrez avec stupeur que, malgré tant de contributions féminines, il faut attendre 1956 pour que les femmes soient nommées professeures d’astronomie à l’université de Harvard[...] Plus préoccupant encore : peu d’entre elles ont finalement été retenues par l’histoire. Yaël Nazé rend donc à ces femmes l’honneur qu’elles méritent.[ ...] Ce livre a de quoi susciter, chez les jeunes lectrices, de futures vocations... » (Ciel et espace)
« Ouvrage audacieux que celui de l’astronome belge. Et jubilatoire. » (Terre de femmes)
« Yaël est une de ces femmes de l’astronomie et son livre est passionnant, très explicatif et plein d’anecdotes qui font l’histoire et la petite histoire de l’astronomie. » (Astronews)

- Site Internet du Prix Jean Rostand - www.prix-jeanrostand.org/

Les prochaines conférences grand public de Yaël Nazé :

- 24/11, 20h, Anciens abattoirs rénovés, Mons, « Les couleurs de l'Univers »
- 14/12, 16h, Espace Universitaire, Rue de Pitteurs 20, Liège, « Voyage dans le Système solaire »
- 15/12, 20h, Rue de Pitteurs 20, Liège (pour la SAL et le FER-ULg) « L'astronomie au féminin »
- 23/1/2007, 15h, Médiathèque Alain Quilout, Selles-sur-Cher (France), « Voyage dans le Système solaire »
- 10/2/2007, 10h, société Alta’ir, ULB, Bruxelles, « Les couleurs de l’Univers »







Ga. L.