• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3096178

Expositions

Mis en ligne le 31/10/2006

Il vaut mieux en rire


Jusqu’au vendredi 1er décembre prochain, aux cimaises de la Maison de la Presse de Liège (Haute-Sauvenière 19 à Liège) , vous pourrez voir ou revoir, découvrir ou redécouvrir quelques 45 caricatures de « personnalités liégeoises » publiées entre le 3 juillet et le mercredi 2 août dernier, dans le journal « Le Jour-Liège ».
Ces caricatures qui sont toutes assez extraordinaires et drôles montrent à quel point le « Jour-Liège », avait bien réussi son entrée dans le paysage médiatique liégeois et comment il comptait donner à la presse liégeoise, un souffle nouveau, riche de jeunesse et avec ce quelque chose d’un peu irrévérencieux sans tomber dans l’excès, un genre qui manque en Cité ardente.
Cette exposition restera dans les annales. En effet, inaugurée le lundi 16 octobre par les représentants du « Jour-Liège » et de la « Maison de la Presse de Liège, l’exposition sensée donner un peu plus de visibilité au « Jour-Liège » et de montrer que l’on y était capable d’avoir de l’humour tout en restant sérieux et crédible, devait être un des derniers « événements » de notre média confrère. En effet, trois jours après cet événement, nos confrères journalistes et photographes du « Jour-liège » apprenaient que leur journal ne paraîtrait même pas le samedi 21 octobre.

La direction des «Editions de l’Avenir » ayant décidé que l’édition liégeoise coûtait trop chère et qu’il valait mieux la supprimer. Comme si un média, quel qu’il soit, pouvait s’imposer et prendre son envol en moins de deux ans. Les vrais patrons de presse savent qu’il faut au moins 5 ans avant de pouvoir tirer la moindre conclusion…
Ceci étant dit, l’exposition qui a été maintenue, restera un hommage à nos amis du « Jour-Liège » et aussi à sa présence ,trop courte évidemment, dans notre bonne cité.
Ce sera aussi un hommage que vous leur rendrez en allant la visiter. D’autant que vous ne serez pas déçus

- L’exposition est visible tous les jours, de 14 à 18 du lundi au vendredi (fermé les jours fériés) jusqu’au vendredi 1er décembre. Entrée gratuite et possibilité de se désaltérer.





Gaston LECOCQ