• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3096721

Culture

Mis en ligne le 29/10/2006

Caricaturer dieu? Liberté d'expression et respect du sacré: une conférence à l'ULg le 9 novembre

Par François BŒSPFLUG, professeur d’histoire des religions à la Faculté de Théologie catholique de Strasbourg

Jeudi 9 novembre 2006 à 20h, Salle académique de l’Université de Liège (place du 20-Août 7, Liège) - Entrée libre

La conférence
La récente affaire (février 2006) des caricatures de Mahomet produites et publiées au Danemark, republiées dans d’autres pays européens, diffusées avec d’autres, cette fois tout à fait infamantes, a révélé à quel point la circulation de certaines images de dérision pouvaient heurter les sensibilités des croyants musulmans — et/ou servir de prétexte à des manœuvres politiques dans des pays où la liberté d’expression est muselée. La question se pose désormais à l’islam, de savoir comment se comporter dans les sociétés de type occidental, où l’on annonce la fin de toute censure, et comment réagir devant les diverses manifestations du franc parler et de la critique.
Mais la même question, tel un boomerang, fait aussi retour à l’envoyeur, à peine modifiée : la liberté d’expression des uns, en Europe, peut-elle aller jusqu’à la diffusions d’images perçues par les autres comme autant de blasphèmes et d’agressions humiliantes ?
Le conférencier croit utile de prendre du recul et de se livrer à une opération attentive d’anamnèse, qui permette de faire mieux que d’exprimer de bons sentiments. S’agissant du patrimoine figuratif chrétien, il convient de se réapproprier une histoire complexe et mouvementée : jusqu’où, et depuis quand, est-il tolérable de laisser peintres et dessinateurs s’amuser (et nous amuser ?) à déformer les images traditionnelles de Dieu, du Christ, de la Vierge, des saints, des sacrements ? Les chrétiens doivent-ils s’insurger chaque fois qu’un tableau, une image de pub ou un dessin de presse franchit la ligne rouge (laquelle ?) ? Quelles sont les normes et les seuils, en ce domaine, qui sont propres au christianisme ? La conférence fournira quelques repères historiques. Après avoir présenté les principales leçons de l’affaire, elle offrira un parcours des grandes étapes de l’histoire des rapports entre le christianisme et la caricature de ses figures les plus sacrées, depuis les premiers siècles de notre ère jusqu’à nos jours. Des diapositives seront projetées pour nourrir la réflexion et susciter le débat avec l’auditoire tout en documentant la question.
Le conférencier
François BŒSPFLUG, dominicain, professeur d’histoire des religions à la Faculté de Théologie catholique de Strasbourg, est l’auteur d’ouvrages d’histoire des religions, d’histoire de l’art et d’iconographie. Il a publié au printemps (début mai) un livre sur l’affaire des caricatures de Mahomet, avec le souci de comprendre les normes propres à chacun des trois monothéismes en pareil cas : Caricaturer Dieu ? Pouvoirs et dangers des images, Paris, Bayard, 2006.

Organisation et contact : Vinciane Pirenne-Delforge, Unité de recherche facultaire d’histoire et d’anthropologie des religions, tél. 04 366 55 68 – V.Pirenne@ulg.ac.be