• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3172125

Cinéma

Mis en ligne le 28/10/2006

Jean Detheux à la « Journée mondiale de l’animation »


Depuis qu’il s’est lancé dans l’art numérique, le talent de notre Liégeois (un pur produit de notre Académie des Beaux-Arts des années 60), installé au Canada depuis près de 40 ans semble être de plus en plus reconnu. En effet, son CD présentant ses deux films « Liaison » et « Rupture », et produit par l’ONF (que nous vous avons présenté dans notre édition du 2 septembre dernier) suscitent de plus en plus d'intérêt pour cet art du 21ème siècle.
Ces deux films, après avoir été sélectionnés pour les festivals des films d’animation de Melbourne et de Londres cette année, viennent à nouveau d’être sélectionné tous les deux (ce qui est assez rare 2 films à la fois et du même réalisateur), pour le Festival International de Cinéma de Mar del Plata à Buenos Aires en Argentine. Ce sera du 8 au 18 mars.
Mais plus près de nous, Jean Detheux va participer à Montréal , ce samedi 28 octobre, dans le cadre de la « Journée mondiale de l’animation » et des « 65 ans du Cinéma d’animation » à une conférence suivie de a projection en HD de ses deux films. Il participera ensuite au centre ville au Théâtre de l’ONF de Montréal à un happening intitulé « Animation sans préparation »

Au sujet de cet événement, l’ONF dit notamment : « Dans un film d'animation abstraite, les images informent la musique tout autant que la musique informe les images. Il peut exister un réel dialogue entre les images et la musique, et ce dialogue peut devenir l'objet même de cette exploration magique qu'est la genèse d'un film. La musique peut naître des images tout autant que celles-ci peuvent trouver leur origine dans la musique elle-même. Jean Detheux présentera un atelier qui explorera publiquement cette relation mystérieuse entre la musique et les images; Avec la complicité de Diane Labrosse et Joane Hétu, du groupe de musique « Les Poules », il offrira une démonstration du genre d'échanges qui ont donné naissance à ses deux films, Liaisons et Rupture. » Vous pourrez avoir un aperçu des œuvres animées et musicales de Jean Detheux sur le site : www.madhattersreview.com/issue4/gallery_jeandetheux.shtml

Qui est Jean Detheux dont le Mamac de Liège avait présenté quelques œuvres en 2000 ?

Né à Liège en 1946, Jean Detheux suit les cours l'Académie royale des Beaux-arts et à l'Institut supérieur d'architecture de Liège.

Il est un des élèves de Joseph Louis, un professeur pour lequel il voue une admiration sans bornes. Viscéralement pacifiste, Jean Detheux refusera de faire son service militaire et émigrera aux Canada en 1971. Jusqu’en 1984, il poursuit une carrière d'enseignant dans diverses écoles d'art au Canada et aux Etats-Unis et notamment à la « New York University », à la "Parsons School of Design" mais surtout à la « New York Studio School of Drawing, Painting and Sculpture. »
Il expose en groupe ou en solo, tant en Belgique qu'en Amérique du Nord. Il est élu en 1981 membre du Cercle Husserl. En 1996, affligé de graves allergies causées par le matériel d'artiste (peintures, solvants, pigments) qu'il utilise, il doit laisser ses pinceaux et son chevalet. Le MAMAC de Liège lui consacrera quelques semaines en 2000. Après une période de déprime bien compréhensible pour un créateur, Jean Detheux se tourne vers un nouvel outil : l’ordinateur. Commence alors une nouvelle vie, celle de la peinture virtuelle, sur écran. Après une intense période de créativité, il produit alors des œuvres d’art numérique animées et musicales, du véritable cinéma d’art et d’animation. Il vit aujourd'hui à Montréal. L’Office Nationale du Film duCanada qui ne s’y est pas trompé a reconnu le talent de Jean Detheux et lui a donné les moyens de poursuivre son oeuvre.





Gaston LECOCQ