• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3123344

Société

Mis en ligne le 24/10/2006

"L'émancipation de la femme arabe en politique " et"La ségrégation de la femme immigrée au travail et en politique" ce vendredi 27 octobre à l'ULg


Militante associative de longue date, Sakina Bakha a été la 1èree élue issue de l’immigration post coloniale au Conseil Régional de Rhône Alpes de 1992 à 1998 et tête d’une liste citoyenne aux municipales de 2001 à St Etienne.
Cette expérience lui a permis de mieux comprendre les rouages institutionnels et politiques qui expliquent l’exclusion massive des candidat-es noir-es, arabes, musulman-es mais aussi ceux et celles nés de l’immigration post coloniale. Depuis elle milite pour lever le tabou des discriminations racistes dans les partis politiques et sur l’enjeu démocratique de l’égalité dans la diversité. Les femmes de l’immigration cumulent les discriminations sexistes et racistes (essentialisme, exotisme).
Membre fondatrice du Collectif contre les Violences Politiques en Algérie et de différentes associations de quartier dans la région lyonnaise ; elle a aussi pris part aux combats des femmes de l’immigration en lien avec des militantes au Maghreb dont les luttes ont pu être instrumentalisées par des féministes en Europe.

Féministe, militante pour les droits humains, issue du milieu associatif Fatiha Saïdi poursuit son combat au parlement bruxellois depuis 1999 pour la justice, l'équité et le respect des droits humains. Elle n'a jamais cessé de faire prendre conscience à l'ensemble de ses collègues, citoyens et citoyennes et les autres acteurs, de la nécessité de réformer les codes du statut personnel marocain, ayant des retombées discriminatoires sur les femmes marocaines en ce compris celles vivant en Belgique.
C'est son parcours personnel, de femme de terrain qui a fait d'elle une femme politique plus particulièrement sensible à la lutte contre toutes les formes de discrimination.

Site Internet du Cenre Culturel Arabe en Pays de Liège : www.ccapl.be