• Visiteur(s) en ligne : 9
  • |
  • Visiteurs total : 3125484

En Ville

Mis en ligne le 15/10/2006

Un pacte de majorité s’établit d’abord sur un contenu

A Liège et comme on le dirait aussi en Suisse : « Il n’y a pas le feu au lac ».
En effet, une semaine après le résultat des élections qui a vu la reconduction de la majorité sortante PS – CdH – avec un siège de plus pour le PS et 3 siège de moins pour le CdH (ce qui fera une majorité confortable de 28 sièges sur 49) – on négocie toujours la répartition des échevinats.
A ce sujet, fin de la semaine, le bourgmestre, voulant ainsi répondre aux angoisses et aux impatiences des citoyens d’une part et de certains journalistes d’autre part, a publié le communiqué suivant :

« Suite à l’accord intervenu entre les deux partis le 08 octobre dernier, au soir des élections communales à Liège, PS et CdH poursuivent leurs réflexions en vue de la rédaction d’un pacte de majorité pour la législature 2007-2012 qui s’ouvre le 04 décembre 2006.
Avant de désigner les nouveaux Echevins et les matières qui leur seront attribuées, l’heure est en effet d’abord à définir précisément les programmes et les politiques à mener lors de la prochaine législature. Un pacte de majorité s’établit prioritairement sur un contenu.
En ce qui concerne ensuite la désignation des membres du futur Collège échevinal, chacun des deux partis applique une procédure qui lui est spécifique. »

Rappelons que ce sera à l’USC de Liège et aux instances liégeoises du CdH d’approuver ou non la répartition des différents échevinats. Ce ne sera qu’à ce moment que les nouveaux échevins seront connus et comme les installation des nouveaux « Collèges communaux » et « Conseils communaux » doivent avoir lieu pour le 5 décembre (merci Saint-Nicolas), il y a de la marge.
Logiquement, suite aux résultats des élections du 8 octobre dernier, le PS devrait obtenir 6 échevinat au lieu de 5 et le CdH 3 au lieu de 4.
Théoriquement (nous vous rappelons que rien n’est fait, côté PS, Maggy Yerna, et Jean-Géry Godeau garderaient leurs cabinets respectifs et idem côté CdH en ce qui concerne Michel Firket et André Schroyen.
Comme Jules Jasselette ne s’est pas représenté, Pierre Stassart serait pressenti pour devenir le futur échevin de l’Instruction publique. Il resterait donc, côté PS à pourvoir trois autres échevinats, tandis que deux seront aussi à désigner du côté CdH. Il faudra aussi désigner le futur président du CPAS qui fera également partie du Collège, mais uniquement avec voix consultative. Pour ce poste, il est vraisemblable que ce soit Claude Emonts qui sera reconduit dans ses fonctions. Quant au bourgmestre, lui, il est connu depuis le 9 octobre à 0h30, puisque c’est Willy Demeyer qui a obtenu le plus grand nombre de voix sur la liste ayant remporté les élections, à savoir, le PS.








Gaston LECOCQ