• Visiteur(s) en ligne : 1
  • |
  • Visiteurs total : 3123809

Tchantchès et Nanèsse

Mis en ligne le 07/10/2006

Le site de Bavière n'est pas radioactif !!!


Tchantchès : les bleus, ils ont fait fort sais-tu ce vendredi
Nanèsse : Encore ? Et quoi donc ?
- Bin figure-toi que j’ai lu ça dans la Meuse de vendredi matin. Une avocate a prévenu le parquet de Liège qu’on avait commencé les travaux sur le site de Bavière et qu’il pourrait y avoir des déchets radioactifs abandonné par les différents services de l’hôpital qui était aussi un hôpital universitaire.
- Oui et alors ? Ce n’était pas vrai ?
- Bin évidemment ce n’était pas vrai. C’est un vieux canard qui existe depuis 20 ans. Tu n’imagines quand même pas que l’Université et l’hôpital qui était sur place ont abandonné des déchets radioactifs, du cobalt notamment, lorsqu’ils ont déménagés au Sart Tilman. Ça coûte tellement cher ces bidules là et puis c’est tellement dangereux. D’ailleurs à l’époque, les responsables avaient déjà affirmé qu’il n’y avait aucun produit dangereux ou polluant abandonné sur le site de Bavière.
- Et tu les crois toi ?
- Bin awè, que le crois.
- Mais qu’est-ce que les bleus viennent faire là-dedans ?
- Bin figure-toi que l’avocate en question n’est autre qu’une candidate MR, une copine de Didier Reynders et que, suite à sa « plainte » au parquet, on a fait venir sur les lieux des inspecteurs de l’AFCN
- C’est quoi donc ça l’AFCN ?
- C’est l’agence fédérale de contrôle nucléaire.
- Et alors ?
- Evidemment ils sont venus pour rien.
- Tu es sûr ?
- Bin awè. J’ai sous les yeux une photocopie de la lettre que l’AFCN, a envoyé à la Ville de Liège où elle explique que des « inspecteurs nucléaires munis d’appareils de mesure ont effectué le 5 octobre un screening du site de l’ancien hôpital universitaire de Bavière ». Ils ont effectué des mesures sur les anciens emplacements du bâtiment de la radiothérapie, de la médecine nucléaire, de la dentisterie ainsi qu’à l’intérieur des maisons à démolir et à d’autres endroits aussi…
- Et alors ?
- Comme je te l’ai dit, ils n’ont rien trouvé, parce qu’il n’y avait rien à trouver. Ils sont venus pour rien. J’espère qu’on fera payer les frais à l’avocate en question. Mais ce n’est pas tout. Si je dis que les bleus ont fait fort, c’est que dans la Meuse de ce vendredi, Didier Reynders y allait de son commentaire dans cette affaire là. Un commentaire qui risque de faire avoir la pétoche à toutes celles et ceux qui croient ce qu’il dit comme évangile.
- Evidement, on vote ce dimanche ! Et la Ville n’a pas réagi ?
- Si elle a envoyé aux rédaction la lettre ne question. Mais je ne sais pas qu’elle ampleur cette réponse aura. Moi, si j’avais été le bourgmestre, c’est tout de suite que j’aurais réagi, à la radio, à la TV, en expliquant que c’était un coup monté de toutes pièce, juste avant les élections.
- Mais ça ne m’étonne pas sais-tu ?
- Quoi ?
- Bin que c’était dans La Meuse cette cornichonnerie ; Tu te rappelles, en 1992, lorsque celui qui est aujourd’hui le chef d’édition avait écrit qu’il y avait des fûts toxiques enfuis illégalement au Val saint Lambert, alors que toi tu y étais et que tu avais vu de tes yeux les fouilles qui n’avaient rien révélé du tout.
- C’est la même histoire qui recommence. Mais qu’on ne vienne pas me dire maintenant que la Meuse ne roule pas pour les bleus. Avec tout ce qu’on a déjà vu dedans depuis le début de la campagne électorale.
- Ça tu peux le dire. Et puis après ça, il y en a qui viendront te dire que tu n’es pas objectif et que toi tu roules pour les rouges.
- Mais nous au moins, on l’a dit depuis le début qu’on roulait pour les rouges et ce dont je suis fier, c’est qu’on n’a jamais raconté des histoires abracadabrantes pour faire du tort à Didier ou à n’importe qui.
- Bah Tchantchès, ce qui importe dimanche, c’est que les gens aient compris une fois pour toute que certains racontent n’importe quoi et qu’il n’y a qu’une chose à faire, c’est voter sur la liste 3, pour Willy et ses amis. Et pour ceux de la Province aussi ! Na..

A'l saminne turtos