• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3137323

Quartiers

Mis en ligne le 05/10/2006

Un projet plus humain

En février dernier, à l’occasion d’une visite à Liège et d’une présentation de l’état des travaux de la nouvelle gare des Guillemins, le concepteur de cette gare monumentale (dans le bon sens du terme), Santiago Calatrava, avait présenté «sa» conception de la place et de l’esplanade qu’il voyait devant «sa» gare.
Du coup, les Ecolos et le MR en ont fait une lance de campagne électorale. Les premiers avaient clairement crié, lors d’une réunion publique, que le bourgmestre avait commis un « hold-up sur la démocratie » en occultant le projet et en ne le présentant pas avant les élections.
Les seconds reprochaient, non seulement au bourgmestre, mais également à l’échevin de l’Urbanisme de n’avoir pas une vue assez dynamique pour la nouvelle place et surtout de ne pas privilégier le projet de Santiago Calatrava. Les deux partis de l’opposition reprochaient aussi à la coalition en place de n’avoir encore rien présenté sur le projet.

Il faut savoir qu’en 2005, suite aux retards dû à la construction de la gare, les travaux des expropriations n’avaient pu commencer et les fonds Feder (Europe) obtenus par la ville avaient dû être réorientés. La même année, en septembre, le Conseil communal demandait au bureau d’architecture Dethier et Associés (Atelier 3 D, Agence Ter, Ney & Partners et Partenaires Développement) une étude de faisabilité d’une esplanade allant jusqu’à la Meuse. Donc, bien antérieurement au projet Calatrava. La Ville n’a évidemment pas aimé que l’architecte Catalan, tout aussi talentueux qu’il soit avec l’aval d’Euro-Liège TGV, présente un projet sans finalement rien demander à personne.
Tout ça a fortement agacé Willy Demeyer qui a demandé à « Dethier et Associés » de présenter au public du quartier (cela s’est fait mardi soir à l’ICADI à l’initiative du Comité de quartier et à l’invitation du bourgmestre Willy Demeyer et de l’échevin de l’Urbanisme Michel Firket), son projet d’esplanade (photo ci-dessus). A quelques jours des élections, c’était évidemment risqué.
Mais apparemment, selon quelques témoignages recueillis auprès de riverains présents, excepté quelques petites remarques de scepticisme, le public (près de 350 personnes) trouvait le projet commandé par la Ville, nettement plus humain et plus convivial que celui de Calatrava. En outre, le nombre des expropriations (le projet Calatrava en prévoyait entre 300 et 500) sera à peine plus élevé que ce qui a déjà été démoli sur le site, plus bien évidemment, la Cité des Finances qui borde la rue Paradis à son entrée avenue Blonden.

De la gare des Guillemins à la Médiacité

Ci-dessous, La première des vues virtuelles du projet nous montre ce que l'on verra en aval et notamment la passerelle reliant le quartier des Guillemins au parc de la Boverie





La seconde vue (aérienne) nous montre la rénovation du quartier mais aussi le cheminement qu’il sera désormais possible d’effectuer à pied ou à vélo entre la nouvelle gare des Guillemins (1) en passant par l’esplanade (2), puis après avoir traversé la Meuse par la nouvelle passerelle (3) on arrive au Parc de la Boverie (4) et l’on pourra aussi, facilement, continuer vers la future et nouvelle Médiacité dans le quartier di Longdoz.

Une vue plus humaine et surtout on ne touche pas à la rue Paradis

Ci-dessous, une autre vue de l’esplanade vue de la Meuse. On remarquera que le bâti de la rue Paradis reste intact et où le trafic continuera comme par le passé. Cette esplanade qui dans sa plus grande largeur atteindra 60 mètres permettra une transversalité entre les rues existantes, le rond point de la rue Paradis sera quelque peu déplacé et apparemment rien ne changera au niveau des deux « trémies » existantes. Par contre, les habitants du quartier pourront profiter d’une belle promenade les menant directement en bord de Meuse. Le building que l’on remarque à gauche, à l’entrée de l’esplanade, n’est qu’une vue de l’esprit des concepteurs, une sorte de marquage architectural de l’entrée de la nouvelle esplanade.



La seconde image nous montre la même perspective mais en plus gros plan avec à droite, les immeubles de la rue Paradis et la gare dans le fond. Les constructions prévues le long de l’esplanade ne devraient pas dépasser les 3 étages lui donnant ainsi une aération assez agréable.

Végétation et quelques plans d’eau

Ci-dessous deux autres vues de la future esplanade, montrant la végétation et quelques plans d’eau. Il faut aussi souligner qu’au stade actuel, ce projet doit évidemment être soumis au Collège échevinal puis au Conseil communal. Le projet prévoit dans son ensemble, une majorité d’immeubles d’habitation, quelques commerces de proximité et un nouvel hôtel. Quant au bâtiment des finances, soit il sera « restructuré » pour se fondre dans ce projet, soit il sera carrément reconstruit ailleurs.



Pas comme la place St Lambert

Comme nous l’avons déjà écrit il y a 5 ans lors du début des travaux de la nouvelle gare des Guillemins, un tel projet ne pouvait vraiment pas se contenter d’une place « rikiki ». Il semble que nous soyons enfin sur la bonne voie. Nous ne pouvons aussi qu’espérer que ce projet (mais cela dépendra aussi des investisseurs dont certains sont déjà prêts et des moyens financiers que la Ville trouvera) que la construction de cette nouvelle esplanade ne dure aussi longtemps que la place Saint-Lambert. Comme l’avait dit d’ailleurs Willy Demeyer « J’avais 14 ans lorsque l’on a commencé les travaux de démolition de la place Saint-Lambert et aujourd’hui elle n’est pas encore finie. Je ne tiens pas du tout à ce que ce scénario se reproduise pour les Guillemins ».
Ci-dessous, pour vous faire une idée, le projet imaginé par Santiago Calatrava. On remarquera qu’effectivement il faudra nettement plus d’expropriation et que la rue Paradis a totalement disparu. Le projet «Dethier & Associés », nous semble aussi nettement plus humain et plus convivial.



Les photos du nouveau projet proviennent de « Dethier & Associés » et celle du projet Calatrava d’Euro-Liège TGV.






Gaston LECOCQ