• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3099778

Médias

Mis en ligne le 04/10/2006

Pigiste oui, mais pas pigeon


Il y avait de drôles de pigeons mardi en début de soirée dans les rues de la Cité ardente et notamment sur la place Cathédrale et plus tard vers la Foire.
D’une façon très réalistes, des comédiens de « Gabal Production » ont mimé, en une sorte de happening, la vie des « pigeons-pigistes » autour de leur patron de presse. C’est ainsi que pendant près d’une heure, ils ont arpenté la ville, accompagnés de quelques journalistes liégeois mais également de Martine Simonis, secrétaire nationale de l’A.J.P (Association des Journalistes professionnels –Aile francophone de l’Association générale des Journalistes professionnels de Belgique) et de Daniel Conraads, président de la section liégeoise de l’A.J.P.


Ce happening qui a suivi celui de Bruxelles vendredi dernier, fait partie de la campagne lancée depuis quelques semaines par l’A.J.P. pour soutenir les journalistes professionnels indépendants et qui a coïncidé avec la publication (aux Editions Luc Pire) du « Livre noir des journalistes indépendants ».


Pour informer le public, les journalistes présents ainsi que la secrétaire nationale distribuaient un petit carton sur lequel on lisait :
« Revenus dérisoires, précarité sociale, barèmes inexistants ou fixés à la tête du client, concurrence effrénée, retard ou refus de payement du commanditaire, soumission absolue aux exigences du média, textes commandés et jamais publiés…
Voilà le sort que partagent de plus en plus de journalistes indépendants, qu’ils soient rédacteurs, pigistes à la radio ou à la télévision, photographes ou caméramans ».


Parce que la qualité de l’information est en jeu, l’A.J.P. veut que cela change et le fait savoir. Evidemment, mardi soir, excepté un confrère de Liège-Matin, il y avait peu de journalistes pour couvrir l’événement. On imagine aisément que cette situation gène aux entournures quelques patrons de presse ou chefs d’édition à leurs bottes.

Pour en savoir d’avantage sur cette campagne, nous vous invitons, à surfer sur le site : www.pigistepaspigeon.be







Gaston LECOCQ