• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3158455

Culture

Mis en ligne le 03/10/2006

Séminaire de la Fondation Marcel Hicter : «Le développement territorial : espace d’actions pour les opérateurs culturels de la Communauté Wallonie-Bruxelles - Liège, les 8 et 9 novembre

Dans un monde en mouvement, dépasser les limites de son secteur est un des défis principaux que doivent relever les opérateurs culturels. La créativité et la capacité à s’inscrire dans des logiques transversales et coopératives leur permettent de se poser en tant qu’acteurs de développement culturel mais aussi social et économique et d’inscrire leur démarche dans un cadre stratégique lié à un territoire et à des objectifs propres.
Ces éléments impliquent l’agrandissement de la palette des partenaires potentiels. Outre les partenaires « historiques » (les communes et villes, les provinces ou encore la Communauté française), d’autres acteurs se profilent pour mettre en oeuvre des projets comportant une dimension culturelle. Nous citerons, entre autres, le secteur économique, les régions et l’Union européenne. Ces acteurs partagent des objectifs qui les poussent à s’impliquer dans des initiatives communes : la croissance du niveau économique et de la qualité de vie ; l’adhésion et la participation des forces endogènes (travail de proximité, problématique de la citoyenneté) ; la promotion des Technologies de l’Information et de Communication ; la mise en avant de processus de développement « durable ».

Pour permettre de plus grandes interactions entre les acteurs de ces différents secteurs, la nécessité de créer des nouveaux outils d’acquisition de compétences et de mise en place de partenariats interactifs s’impose. Le besoin se fait également sentir d’établir des politiques prospectives, des instruments de planification et de sensibilisation.
La Communauté française de Belgique à travers les Etats Généraux de la Culture a lancé différentes pistes (meilleure concertation de la Communauté avec la Région, les villes et communes et les provinces ; approche renouvelée des partenariats entre opérateurs privés et publics ; mise sur pied d’un plan pour une politique culturelle internationale). A travers ce séminaire, elle souhaite les les aborder de manière critique et analyser comment les opérateurs culturels peuvent s’y inscrire afin d’impulser de véritables logiques transversales.

« Ce dernier point prend toute son importance à l’aube des nouvelles programmations européennes 2007-2013. L’Union Européenne y favorise entre autres les stratégies de Lisbonne (sur la société de la connaissance) et de Goteburg (sur le développement durable) ainsi que la citoyenneté, problématiques positives permettant aux opérateurs culturels d’y tenir un rôle.
Réussir 2007-2013 va au-delà des questions de financement. S’inscrire dans une tendance de coopérations européennes fortes est essentiel. Il est donc primordial qu’un grand nombre d’opérateurs culturels participent aux débats sur la redéfinition des politiques culturelles régionale et internationale et s’inscrivent dans la mise en oeuvre de celles-ci. »

C’est pourquoi La Fondation Marcel Hicter organise, en collaboration avec le Service de la Formation et de la Communication de la Communauté française ce séminaire de formation qui aura pour objectifs :
- d’identifier les nouveaux champs de coopérations locaux, régionaux et européens dans lesquels les opérateurs culturels peuvent inscrire leurs actions
- de visualiser les principaux outils de planification stratégique et instruments d’aménagement du territoire défini aux échelons communautaire, régionale et européenne
- de partager des expériences de coopérations via des débats et des séances interactives

Ce séminaire est ouvert à toute personne souhaitant inscrire son travail dans une stratégie de développement territorial tournée vers les coopérations interrégionale et internationale.
Cette rencontre permettra le partage des points de vue d’une part, des porteurs de projets et, d’autre part, des « aménageurs » des politiques territoriales afin de clarifier les positions et les possibilités de coopérations.

La rencontre aura lieu au Musée d’Art moderne et contemporain de la ville de Liège, les 8 et 9 novembre 2009 (Parc de la Boverie, 3 4020 Liège Tél. : 04 343 04 03 www.mamac.be.

Afin d'organiser au mieux cette journée, il est demandé de vous inscrire le plus tôt possible auprès du Service de la formation des cadres culturels (via le site www.fcc.cfwb.be/cf/index.html ou auprès de Pascal Claude : 02/413 24 71).
La participation aux frais est de 60 euros pour les 2 journées et contient le matériel pédagogique ainsi que les repas.
Pour toute information complémentaire : courriel fx.lefebvre@fondation-hicter.org, téléphone (+32 2 641 89 80).

Si vous souhaitez plus de renseignements sur le programme LEAD, vous pouvez visiter le site www.lead-network.org