• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3184315

Tchantchès et Nanèsse

Mis en ligne le 30/09/2006

Nanèsse est furax: elle est assesseur


Nanèsse : Non di d’ju !
Tchantchès : Ki n’a-t-i donc ? C’est quoi cette lettre ?
- Rilouke !
- Oufti ! Tu as été élue « assesseur » aux élections communale et provinciale du 8 octobre dans le bureau 69.
- Comme tu dis. Mais pourtant, je ne suis inscrite sur aucune liste. Je me demande bien qui a pu voter pour moi ? Et je te signale en passant que « assesseur » est un mot masculin.
- Mais c’est qu’il faut la parité hommes-femmes sais-tu maintenant ;
- C’est quand ça arrange, qu’on prend des femmes.
- Mais ne râle pas comme ça Nanèsse. Tu vas accomplir ton devoir de citoyenne.
- La citoyenne ici présente te signale qu’elle n’est plus toute jeune et que pour devoir accomplir son devoir comme tu dis, elle sera obligée de se lever, un dimanche, à 6 heures du matin.
- Mais ce n’est pas pour une fois Nanèsse.
- Pas pour une fois, pas pour une fois, c’est bien la quatrième oui !
- Ce n’est pas grave. Et puis tu seras dédommagée en euros sonnants et trébuchants.
- Des broutilles, passe que si non, tout le monde se précipiterait pour être assesseur.
- Ça fera quand même quelques pèkèts ?
- Tu ne penses qu’à ça ! Dis, à propos, quand tu iras voter, ne cherche pas « Pèkèt » sur la liste. Y en a pas !
- Dommage parce que c’est sûr qu’il aurait eu ma voix. Mais j’y pense, avec tout tes mèhins, demande un certificat médical à noss binamé docteur ;
- Oh nenni, j’ai entendu à la radio que si tu fais ça, ils t’enverraient un médecin légiste pour te contrôler et en plus tu risque une amende d’au moins un tonneau de pèkèt.
- Vu tout ce que tu as, tu ne risque rien.
- Non, mais avec un médecin légiste, j’aurais l’impression d’être déjà morte.
- Mais j’y pense Tchantchès. Toi, tu n’as jamais été assesseur au cours de ta longue vie ?
- Non ;
- Et pourquoi donc ça ?
- Bin, je n’en sais rien.
- Moi je crois que c’est parce que tu n’est pas un citoyen comme les autres.
- Comment ça ? Tu ne vas pas dire comme Terminus que je ne suis pas apte intellectuellement à accomplir une mission quand même ?
- Mais non, c’est parce que tu bois trop de pèkèts et que ce n’est pas très bien vu dans un bureau électoral.
- Tu vois bien qu’un pèkèt ça ne fait pas de tort. Avec ça, moi, je suis tranquille.
- Dis Tchantchès, comme je ne serais pas avec toi pour aller voter : n’oublie pas, tu ne vas plus loin que la liste n° 3. Et pense surtout à Willy.
- Tu sais bien que le 3, ça me connaît.
- Ah bon ?
- Bin évidemment, les pèkèts, ça va toujours par 3. Les deux derniers pour accompagner le premier. Quant à Willy, comme c’est un binamé…

Al' saminne turtos