• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3113120

Théâtre

Mis en ligne le 26/09/2006

Les 50 ans du Théâtre Arlequin


Il y a quelques jours, c’est en présence du député permanent Paul-Emile Mottard, de Jean Brumioul et de quelques uns de ses « complices » que José Brouwers, le toujours vaillant directeur du théâtre de l’Etuve annonçait l’heureux événement : les 50 ans du Théâtre Arlequin et une saison digne de ce jubilé.
C’est en effet en 1956, le 16 juin pour être plus précis, que, dans le quartier du Laveu, José Brouwers et quelques amis, et notamment : Christiane Eppe, Hélène Van de Welle (connue sous le pseudonyme de Hélène Deval), Jean-Marie Demoulin (connu sous le nom de scène de J.M Deblin, Mauricette Vallée et Christiane Feron créaient le Théâtre Arlequin.
Il entame dès lors sa cinquantième saison.
Et José Brouwers de dire : « La présence de Paul-Emile Mottard, député permanent en charge de la Culture, à notre conférence de presse nous permet de souligner l'aide que nous apporte la Province de Liège pour notre jubilé et de remercier la députation permanente. Grâce à elle, nous avons pu éditer le livre de Jean Brumioul qui raconte les cinquante années d'aventure de notre compagnie ».
Et de poursuivre : « La Province s'associe aussi généreusement au gala du cinquantième anniversaire qui aura lieu le 11 octobre à 20 heures au Théâtre Royal. Nous y donnerons « Le bourgeois gentilhomme » comédie-ballet de Molière avec une musique de Jean-Baptiste Lulli. C'est une coproduction de l'Opéra Royal de Wallonie, des Théâtres de la Ville de Luxembourg et bien sûr du Théâtre Arlequin, mise en scène par Claire Servais avec une dramaturgie de José Brouwers, une scénographie de Valérie Urbain, une direction musicale de Patrick Cohen Akenine et l'orchestre «Les Agréments». Notre vive gratitude va aussi à Jean-Louis Grinda, initiateur de ce projet. »

Une tradition à Liège : Arlequin

De son côté, Paul-Emile Mottard rendra hommage au théâtre jubilaire : « Quel est le Liégeois qui ne connaît pas le Théâtre Arlequin ? Célèbre à bien des niveaux : pour son répertoire à la fois classique mais aussi proche du cabaret, pour la grandeur de sa salle et l’ambiance que son directeur José Brouwers et les membres de sa famille ont pu créer, par la dimension toute particulière de ses affiches hautes et étroites, par le nombre important de comédiens : des amateurs, des semi-pros, des pros, qui sont montés sur les planches…bref sans l’être à part entière, le Théâtre Arlequin est bien devenu une institution dans l’esprit, ka tradition et la création liégeoise. »


Le demi-siècle d’Arlequin dans un livre de Jean Brumioul


Jean Brumioul, liégeois de naissance, de cœur et de tripes a mené une carrière de journaliste de radio et de télévision à la RTBF y créant notamment l’information wallonne dont il fut rédacteur en chef au défunt Centre de Production de Liège.

On lui devra aussi de nombreuses pièces radiophoniques (des dramatiques comme on disait à l’époque) entre 1950 et 1963. C’est lui qui en 1980 signa le livret de « Liège-Libertés » sur une musique de R.Defossez et présenté à l’Opéra Royal de Wallonie à l’occasion du millénaire de la principauté. On lui devra aussi cette pièces drôle à souhait « Ils sont fous ces Liégeois » créé par le Théâtre Arlequin. Il écrira ensuite 6 spectacles pour la bonbonnière de la rue Rutxhiel et participa entre autres à 5 revues d’actualité dont notamment la série des « Cafés liégeois ».
Dans « Théâtre Arlequin – Liège 1956 -2006 » et dont la couverture représente José Brouwers dessiné par Philippe Waxweiler, Jean Brumioul évoque pas moins de 280 spectacles de ce théâtre ; Il écrit notamment : « Le Théâtre Arlequin est pré sent depuis 1956 dans le paysage théâtral liégeois. Il y tient une place spécifique qu’induisent l’atmosphère de ses deux salles format poche et l’éclectisme de son répertoire qui va de Sacha Guitry à Camus en passant par Ionesco sans oublier quelques dramaturges belges. Depuis sa création, la Compagnie a pu compter sur le talent de plus de deux cents comédiens professionnels et amateurs. »

La saison 2006 -2007

« Le bourgeois gentilhomme » sera présenté sept fois à Liège entre le 11 et le 15 octobre, et deux fois au Grand Théâtre de Luxembourg, en janvier prochain.
Le deuxième spectacle de la saison, une comédie de Sacha Guitry : « Toâ », sous-titrée «Ecoutez bien, Mesdames» sera présentée en série au Théâtre Arlequin dès le 28 octobre et trois soirs au Trocadéro qui coproduit le spectacle : le 27octobre, gala du Rotary de Liège, le 14 février pour la St-Valentin, et le 21 avril, à l'occasion du « Liège Marathon Théâtre ». Quatre services clubs organisent cette journée du 21 avril au cours de laquelle, entre 12 heures et minuit, le Théâtre Arlequin interprétera cinq spectacles dans différentes salles de Liège. Il proposera notamment à cette occasion : Poil de Carotte, l’Impromptu de Liège, Le dîner de cons, Toâ et « Panique au Café Liégeois »

Pour le réveillon, que José Brouwers a mis en exergue: « En écho aux élections, nous assurerons au Forum la création de la quatrième mouture de notre comédie « cafetière » en forme de revue satirique : « Panique au café liégeois », écrite par un collectif d'auteurs avec pour leader Jean Brumioul, mise en scène par Marie-Josée Delecour et décorée par Philippe Waxweiler. Elle sera aussi à l’affiche au Théâtre Arlequin dès janvier.
Par ailleurs, le Théâtre Arlequin sera à nouveau les hôtes du «Petit Théâtre de la Jeunesse » avec deux coproductions de l'O.R.W. « Poil de carotte », mis en scène par Alexandre Tirelier et la reprise du «Petit prince », deux ouvrages où l'on retrouvera en parfaite complicité Serge Swysen et Alexandre Faitrouni qui incarne les jeunes héros de Jules Renard et Saint-Exupéry
Enfin, en tournée, Arlequin se produira à Auderghem, Tournai, Spa, Seraing, mais, plus inattendu, aussi à Istanbul et Ankara dans le cadre des 80 ans de la chambre belgo-turque de commerce.

- Mais pour en savoir plus sur ce programme bien chargé et qui en raviora plus d’un, (pour le détail des spectacles, les comédiens, les auteurs, le prix des places, les horaires, mais aussi pour réserver en ligne), nous vous conseillons de visiter le site Internet du Théâtre Arlequin sur www.theatrearlequin.be


- Pour le livre de Jean Brumioul (coût 12 € frais d’envoi compris), vous pouvez le commander au théâtre par téléphone : 04.222.15.43 ou par courriel : info@theatrearlequin.be







Gaston LECOCQ