• Visiteur(s) en ligne : 1
  • |
  • Visiteurs total : 3126415

Bouches ardentes

Mis en ligne le 25/09/2005

Remicourt: « Le Musée de la Hesbaye » vous invite à son exposition « Saveur sucrée » jusqu'au 16 octobre.


Depuis ce samedi 24 septembre, le « Musée de la Hesbaye » à Remicourt, et cela jusqu’au dimanche 16 octobre, vous invite à un voyage au « Cœur des sucreries ». Et lorsque l’on sait que la Hesbaye a été le « grenier à sucre » de la Belgique et d’une grande partie de l’Europe, il est normal que ce type d’exposition soir organisé en Hesbaye. Comme il est normal que nous vous en parlions dans notre rubrique « Bouche ardente » réservée à tout ce qui nous interpelle dans le domaine des plaisirs du palais.
« Saveur sucrée » est une exposition participative, destinée à tous, de l’adulte à l’enfant et qui tente de répondre à toutes vos questions sur un de ces produit naturel dont on peut difficilement se passer : le sucre !
« Saveur sucrée » a été réalisée par une équipe de bénévoles assistés par des professionnels et des spécialistes.



Toutes les saveurs sucrées

Le sucre touche chaque être humain puisqu’on le trouve d’abord dans le lait maternel, mais également les fruits et le miel et qu’on le fabrique aussi, bien évidemment, à partir de nos betteraves.
L’exposition vous parlera des origines du sucre, de la culture betteravière, de l’implantation des sucreries, leur histoire, leur importance économique. Photos, graphiques, dessins, vidéo, échantillons, du matériel, des objets, des livres, des plans, des maquettes, des cartes, etc.… et tout ce que l’on trouve dans ce type d’exposition, sera présent pour que toujours vous puissiez suivre le fil conducteur de ce voyage au cœur des sucreries. C’est que finalement, il y en a des choses à dire sur le sucre.



Des pommes, des poires et...

L’exposition vous parlera aussi des sirops : de poires, de pommes, avec ou sans sucre ajouté. Y sont aussi abordées des questions très actuelles et notamment la concurrence entre canne à sucre et betterave ; les édulcorants, la conversion des sucreries, l’usine d’Oreye. Il y est aussi question des produits de la chicorée, de l’avenir incertain de la betterave, mais aussi de ses bienfaits pour l’environnement et son impact économique comme par exemple la possible production de bioéthanol en Belgique.



Dégustations

Non, vous n’irez pas visiter cette exposition sans goûter à quelques sucreries. En effet, quoi de plus normal dans une manifestation où tout tourne autour des « saveurs sucrées » de ne pas profiter de quelques dégustations. C’est aussi l’occasion d’y découvrir peut-être d’autres goûts, d’autres odeurs le miel, le véritable sirop artisanal, la cassonade, le sucre brut de betterave ou de canne, le sirop de fructose, le sucre de riz, de blé, le sirop d’érable, la crêpe, la gaufre au perlé d’Oreye, le pain d’épice au sucre perlé, sans oublier les boissons sucrées, l’hydromel glacé et même en exclusivité la crêpe au sucre de 2ème jet.
En pratique
« Musée de la Hesbaye », avenue Maurice Delmotte, 68 à Remicourt, dans le centre du village. Ouvert tous les samedis et dimanches de 13 à 20 h. Prix de la visite : 5 €, assiette de dégustation comprise. Renseignements : Tél. : 019/54.54.93 ou sur le site Internet du Musée : www.museedelahesbaye.com
Cette exposition bénéficie du soutien de la Communauté française, du ministre wallon de l’Agriculture ainsi que des services « Culture » et « Agricoles » de la Province de Liège.








Ga.L