• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3157266

Reportage

Mis en ligne le 16/09/2006

Ouverture des Fêtes de Wallonie et «Prix du Cœur Sportif » à Gaston Gérard


Les Fêtes de Wallonie en Cité ardente ont été inaugurées officiellement ce vendredi par le Premier Député permanent André Gilles sous le chapiteau de la Province dressé dans la cour du Palais des Princes Evêques et entouré des échoppes des confréries gastronomiques du Pays de Liège et d’artisans de chez nous.

Le discours d’André Gilles : rapide, concis…et aussi très wallon

Il dira notamment : « Les Fêtes de Wallonie sont incontestablement pour les Wallons, et pour les Liégeois en particulier, des instants de bonheur et de convivialité. Pour reprendre un slogan qui sera décliné ce week-end : « Les Fêtes de Wallonie à Liège, c’est géant ! »….
Il dira aussi en wallon : « …On n’pout nin portant wårder s’linwe è s’potche å d’fêt’ dèl grande fièsse dèl musique di dîmègne à l’nut’, qui dji r’vinrè sor lèy torade, ni non pus so l’côp di spale di tos lès chervices dèl Province, èt po-z-ataquer : on grand côp d’tchapê à m’ copleû Pôl-Émile MOTTARD, k’a l’ Cultûre è s’ pôr-manôye po l’disfinse di nosse lingadje walon. Èt dji tûse å Gala walon, présinté îr à l’nut a tèyåte dè Trianon, djusta mint po l’fé toumer d’adrame avou nos fièsses dèl Walon’rèye…. »

Et la même chose en français: "…On ne peut pas non plus passer sous silence la grande fête musicale du dimanche soir sur laquelle je reviendrai, ni l’effort transversal de la Province de Liège et particulièrement de mon collègue M. Paul-Emile Mottard en charge de la Culture, pour la défense de la langue wallonne avec notamment le Gala wallon présenté hier soir au Trianon précisément pour mieux le faire « coller » aux Fêtes de Wallonie. »
…Au-delà de ces moments précieux où la vie prend tout son sens, les Fêtes de Wallonie nous permettent également de brosser un bilan sans doute parce qu’elles se situent durant cette période de retrouvailles et de reprise que l’on nomme : « la rentrée ».
C’est encore davantage le cas cette année où les Fêtes de Wallonie coïncident avec la clôture de l’opération « De Saint Lambert… au Pays de Liège ».
Le 17 septembre 2005, il y avait très précisément, jour pour jour, treize siècles que Lambert, évêque de Tongres-Maastricht se faisait assassiner dans sa résidence de campagne.
Cet événement du 17 septembre 705, constitue un déclic, celui qui donne en quelque sorte le « départ » de l’histoire liégeoise.
La commémoration de ce 1300e anniversaire, à l’heure de la nécessaire reconversion économique du bassin liégeois, permettait d’évoquer à la fois nos racines et nos ailes dans le cadre d’une même opération de sensibilisation et de valorisation de l’image du Pays de Liège.
Je tiens ici à vous rappeler que cinq partenaires liégeois (la Province, la Ville, l’Université et l’Evêché de Liège appuyés par le Cercle géohistorique de la Hesbaye liégeoise) ont décidé d’unir leurs forces pour relever ce défi. Ils sont fiers d’avoir contribué à mettre sur pied cette organisation qui, sous le titre évocateur « De Saint Lambert… au Pays de Liège », a regroupé de nombreuses manifestations s’étalant de septembre 2005 à septembre 2006 et dont la diversité des thèmes (historique, religieux, culturel, sportif, festif, socio-économique, …) témoigne assurément des importantes potentialités actuelles, et dès lors futures, du Pays de Liège….

…La clôture de cette opération « De Saint Lambert… au Pays de Liège » se fait donc dans le cadre des Fêtes de Wallonie 2006 et plus exactement dimanche en soirée (puisque nous serons le 17 septembre), place Saint-Lambert, là où le destin de Liège se joua tant de fois. Il s’agira véritablement d’un concert exceptionnel qu’il m’incombe en tant que Député permanent en charge des Grands Événements de mettre en exergue….

…C’est dans la même optique de valorisation du Pays de Liège et de ses potentialités, en l’occurrence musicales et lyriques, que la clôture de cette opération prendra la forme d’un événement unique regroupant plus de 100 musiciens et 100 choristes dans le cadre d’une Fête musicale pour tous, mélomanes avertis comme auditeurs occasionnels des grandes mélodies populaires qui font partie de notre patrimoine collectif….
…Dans cette cour du Palais qui a vu partir les Volontaires liégeois de 1830 pour défendre et conquérir des libertés, j’en appelle, à toutes et à tous, pour que chacun apporte sa pierre à l’édifice que nous devons, encore et toujours, ériger. Parce que rien n’est aisé, mais que tout est possible, même le meilleur, notre avenir, nous le construirons ensemble sur des fondations dont nous resterons toujours fiers...
Vive le Pays de Liège. --Vîve noss’Payîs d’Lîdje !- Vive la Wallonie.- Vîve li Walon’rèye !
Bonnes Fêtes de Wallonie à toutes et à tous. - Bonès fièsses dèl Walon’rèye a turtos èt a turtotes

Remise des « Prix sportifs » de la Province et du « Prix du Cœur sportif »

Et comme chaque année, après le traditionnel « Tchant dès Wallon » et aussi avec la présentation de notre sympathique journaliste de RTC Télé Liège, Marcelino Arguelles, ce fut au tour, mais pour la dernière fois, de Gaston Gérard, député permanent en charge des Sports, de remettre les différents prix sportifs décernés par la Province.

Comme nous l’annoncions déjà dans le programme, cette année, le « Trophée sportif » a été décerné à Philippe Gilbert (cyclisme) etcomme il était en course, le prix a été remis à son épouse ; « l’Espoir sportif » à Yoris Grandjean (natation) ; le «Mérite sportif » pour Guy Crasset (cyclisme) et le « Prix du fair-play » : à Manuel Klauzer en football.
Mais la surprise vint pour la fin. Après une introduction par notre confrère Marc Gérardy de Radio-Contact et aussi président de l’Association des Journalistes sportifs de Liège-Luxembourg, le député permanent André Gilles revint au centre de la scène pour décerner le pris du « Cœur Sportif », attribué lui par l’ensemble de la députation permanente.
Cette année ce prix fut décerné au député permanent Gaston Gérard pour le travail entrepris tout au long de sa très longue carrière de mandataire public et surtout dans le domaine des sports.

André Gilles rappela que Gaston Gérard, qui a été député permanent pendant près de 25 ans a contribué entre autres : « en 1983 à la fondation de l’ASBL Maison des Sports de la Province de Liège dont il assure actuellement la présidence ; cette même Maison des Sports dont il inaugura en 2002 les nouveaux locaux, rue des Prémontrés ; les dossiers Tour de France 2001 et 2004 ficelés de mains de maître avec Paul Bolland ; nous avons également négocié ensemble le passage du Giro en Wallonie et notamment en province de Liège et la reconduction des conventions de partenariat avec ASO en vue de l’organisation de Liège – Bastogne – Liège et de la Flèche Wallonne. Il a aussi contribué à doter la province de Liège d’infrastructures sportives de premier plan telles les centres de formation de tennis de table et de football à Blegny. »
Après la remise du « Prix du cœur Sportif », par André Gilles, Marc Gérardy, remit également son cadeau à Gaston Gérard, au nom des journalistes sportifs de la Province de Liège.
Dès lors, les Fêtes de Wallonie 2006 étaient lancées et elles seront géantes.

Les pohtos de Pierre Exteen (Services provinciaux):

- André Gilles durant son allocution
- Les Prix Sportifs avec, de gauche à droite: Georges Pire,Guy Crasset, l'épouse de Philippe Gilbert, Paul Emile Mottard, Yoris Grandjean, Manuel Klauser, Olivier Hamal, Gaston Gérard, André Gilles et Marcelino Arguelles.
- André Gilles congratule Gaston Gérard "Prix du Coeur sportif 2006".





Gaston LECOCQ