• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3112263

Sport

Mis en ligne le 14/09/2006

Que les vents soient bons pour le skipper liégeois Jonas Gerckens et son bateau "Oufti"


Le jeune skipper liégeois Jonas GERCKENS, membre du Centre Nautique de Visé, est à quelques encablures de la qualification pour son objectif de 2007 : la Transat 6,50 La Rochelle – Salvador de Bahia. Cette course océanique en solitaire de plus de 8000 km mène les coureurs de Vendée (France) jusqu’au Brésil avec une seule escale aux îles Canaries, sur un voilier de 6,50 m au confort pour le moins sommaire. Une épreuve à la fois très dure - plus d’un mois de mer - et très difficile car les skippers doivent faire preuve de qualités physiques, morales et intellectuelles, hors du commun.
Cette transatlantique représente le premier échelon d’un parcours qui mène vers les mythiques 60 pieds Open (18,28m) qui participent au Vendée Globe Challenge. La Mini Transat a lieu tous les deux ans. Elle nécessite une qualification obligatoire pour obtenir l’une des 72 places disponibles. Cette qualification comporte essentiellement une participation à des courses officielles du Circuit Mini pour un total 1000 MN (miles nautiques), dont une course en solo de plus de 200 MN, et la réalisation d’un parcours de 1000 MN en solitaire et sans escale, parcours défini par la Classe Mini, membre de la Fédération Française de Voile.

Bilan des courses

Jonas Gerckens court pratiquement non-stop depuis le début du mois de mai.
Après avoir mené en guise d’entraînement son prototype baptisé OUFTI de Nieuport à Douarnenez (Sud Bretagne), il a enchaîné le Mini Fastnet (700 MN, 31ème place), puis l’Open Demi Clé (900 MN, 17ème place). Après un transfert du bateau par camion en Méditerranée, Jonas a participé à la Mini Med (525 MN, 18ème place). Dans cette course au départ de Port Camargue, une collision après 15 minutes de course a nécessité une réparation importante et OUFTI est reparti avec 10 heures de retard sur l’ensemble de la flotte. A la suite d’une folle course poursuite où il a fait preuve de son talent et de sa détermination, Jonas a remonté la moitié du peloton.
Il est à noter que, petit budget oblige, le skipper liégeois est en lice avec le plus ancien bateau parmi les candidats aux places qualificatives. OUFTI, le n° 36, est un prototype de 1991. Il ne bénéficie donc pas des innovations (quille pendulaire, dérives,…) et des matériaux (mât en carbone,…) dont sont dotés la plupart des protos plus récents et notamment la douzaine de teams professionnels qui occupent d’office le haut du tableau.

Qualification en vue

Le 29 août, Jonas Gerckens est parti pour réaliser son parcours de 1000 MN en solitaire sans escale (Port Camargue → Barcelone → Corse → île de Giannutri en Italie → Port Camargue). Il est arrivé ce matin du 12 septembre après presque deux semaines de mer. Il lui reste à effectuer la course en solitaire de plus de 200 MN. Il n’y a que trois courses de ce type dans le calendrier : deux en début de saison en Bretagne auxquelles Jonas, retenu par son emploi, n’a pu participer et la troisième fin octobre, la Mini Barcelona ( un aller-retour Barcelone - Baléares), où Jonas sera au départ.
Avec le parcours obligatoire et plus de 2000 MN en course, le compte sera bon.
Nous suivrons donc avec attention cette course de fin de saison. Départ le 21 octobre.

Préparation sans stress

Après avoir intégré aux côtés de Peter Laureyssen, l’Ecover Ocean Sailing Academy fin 2004, Jonas est maintenant sélectionné pour l’un des quatre Pôles Mini français (Douarnenez, La Rochelle, La Trinité et Lorient). Chacune de ces structures d’entraînement et de formation retient 10 skippers qui préparent la Mini Transat 6,50 La Rochelle – Salvador de Bahia. Des conditions idéales sont ainsi réunies pour peaufiner chaque détail et de nombreuses régates d’entraînement à forte compétitivité augmentent le niveau technique des skippers.
Le problème de la recherche d’un partenaire reste le seul souci pour garantir une préparation sans stress. En effet, outre quelques professionnels à part entière, ces skippers doivent avoir un comportement de professionnel, un emploi du temps de professionnel… et assurer l’achat, la maintenance et les frais de fonctionnement de leur petite machine de course.
Un sponsor devient donc indispensable pour poursuivre cette longue route sans encombre. Jonas et OUFTI ont maintenant la fait preuve de leur crédibilité sur le Circuit Mini, la qualification est presque en poche et la sélection au Pôle Mini de Douarnenez apporte des garanties de progression et de réussite.
Le jeune liégeois a désormais confié cette recherche de financement à un manager professionnel, Nico DEWALQUE, ex-joueur bien connu du Standard de Liège.

Pour suivre le parcours de Jonas GERCKENS et d’OUFTI vers Bahia, un site est à votre disposition : www.sailingchallenge.be





Ga.L.