• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3125370

Musique

Mis en ligne le 04/09/2006

Les «Nuits de Septembre»


La nouveauté des « Nuits de Septembre » qui, depuis 1957, ouvrent la saison musicale classique liégeoise est, cette année, sa collaboration avec l’Orchestre Philharmonique et, en particulier, avec son personnel d’encadrement compétent et sa Salle qui est un lieu merveilleusement adapté à la plupart des genres musicaux.
Le directeur général de l’O.P.L., Jean-Pierre Rousseau, a souligné que « cette première ne sera pas une dernière » et « peut servir d’exemple » car il convient, a-t-il ajouté, que les deux grandes institutions musicales liégeoises que sont l’O.P.L. et l’O.R.W. travaillent avec les plus petites structures locales, ce qui implique de désamorcer toute méfiance des uns vis-à-vis des autres. Pour cela, il importe de renforcer les identités et les richesses d’initiatives foisonnantes. Et Jean-Pierre Rousseau s’est plu à reconnaître combien les Nuits de Septembre, malgré quelques aléas passés, s’avèrent vivaces grâce, en particulier, à leur Directeur artistique, Jérôme Lejeune, qui mérite « amitié et respect ». Et, en effet, ce grand spécialiste de la musique ancienne et baroque , de la Renaissance aux confins du classicisme, nous convie en huit jours à un programme de sept concerts qui promettent beaucoup au-delà des deux soirées qui ont d’ores et déjà attiré public et sponsors : le « Requiem » de Mozart dirigé par Herreweghe et « Les Quatre Saisons » de Vivaldi interprétées par l’ensemble « Concerto italiano ».

Découvrez le programme

Tous les concerts ont lieu à 20 h (sauf celui du dimanche matin à 11h.) en la Salle Philharmonique du Boulevard Piercot (réservations 04 220 00 00 et informations générales 04 223 66 74).
Ils nous conduisent à Vienne, de chapelle musicale en chapelle musicale et d’empereur en empereur.
- Les « Nuits de Septembre » s’ouvrent ce samedi 9 septembre par un commande originale d’un concert qu’on n’entendra qu’à Liège : « Á la Cour de Maximilien ». Sous la direction de Denis Raisin Dadre et de Dirk Snellings , l’ensemble français « Doulce Mémoire » et la chapelle vocale flamande « Capilla Flamenca » joueront des œuvres de musiciens qui, venus des Pays-Bas autrichiens comme le flamand Heinrich Isaac (formé aussi chez Laurent de Médicis à Florence) ou le Tournaisien Pierre de La Rue, travaillèrent à la cour de Maximilien 1er à la fin du 15ème siècle. Nous entendrons tant des chants de guerre (dont ceux des débuts de la chanson allemande) que de la musique religieuse influencée par l’Italie.
- Le dimanche matin, nous irons de Rome à Vienne avec des concertos de Corelli, Muffat, Pez et Aufschnaiter. Cette commande du Festival de Wallonie a été adressée à un ensemble issu du Conservatoire de Bruxelles « Les Muffatti » dirigé par Peter Van Heyghen qui nous vient de Gand comme le Collegium vocale. Ce serait fort bien si le Festival de Wallonie coopérait cette année avec les Conservatoires de Mons et de Liège et demandait des réciprocités au Festival des Flandres…
- Le 10 septembre, ce sera aussi la soirée événement Mozart avec en vedette Philippe Herreweghe (que les Nuits de Septembre ont bien connu quand lui l’était moins…) et ses ensembles «l’ Orchestre des Champs Élysées » et « le Collegium Vocale Gent » avec, en solistes, la soprano Letizia Scherrer, la mezzo Marianne Beate Kielland, le ténor Topi Lehtipuu et la basse Yorck Félix Speer. Au programme : le célébrissime « Requiem », la Symphonie n°39 et l’imposante composition maçonnique « Meistermusik ».
- Les « Nuits » se poursuivront le mardi 12 par une illustration de l’Art du Violon que le Liégeois Philippe Pierlot dirigera à la tête de son ensemble « Ricercar Consort ». On y entendra des œuvres du virtuose italien Antonio Bertali, du vénitien Legrenzi et aussi de Schmelzer, Grobe et Biber ainsi qu’une « sonatina » anonyme.
- Le mercredi 13, les musiciens du plus mélomane des empereurs autrichiens, Ferdinand III, seront mis à l’honneur par la soprano Maria Christina Kiehr qui interprétera airs et cantates du chanteur italien Giovanni Felice Sances et par le claveciniste et organiste Jean-Marc Aymes qui jouera des œuvres du compositeur allemand Johann Jacob Froberger , ces deux solistes étant accompagnés par les musiciens de leur ensemble « Concerto Soave ».
Vivaldi décéda à Vienne dans le plus grand dénuement le 28 Juillet 1741. Il avait dédié ses « Quatre Saisons » à un conseiller de l’Empereur Charles VI : le Comte Morzin. Ce sont ces « Quatre Saisons » et cinq autres concertos que voix et cordes du célèbre Concerto Italiano dirigé par Rinaldo Alessandrini interpréteront le vendredi 15 septembre.
- Enfin le concert de clôture des Nuits de Septembre 2006 mérite une particulière attention. Le cornettiste Jean Tubéry, son ensemble « La Fenice » (Le Phénix) et le Chœur de Chambre de Namur joueront la Messe pour le sacre de l’Empereur Matthias écrite par un Liégeois à Vienne : Lambert de Sayve (sans doute né à Saive en 1549 et devenu en 1612 maître de la Chapelle impériale à Vienne où il travailla au service des Habsbourg). Il s’agira d’une importante découverte d’une part d’un patrimoine musical liégeois vieux de près de quatre siècles.

- Ces Nuits de Septembre constitueront donc une ouverture de grande qualité pour la saison 2006-2007 de notre Salle Philharmonique. N’hésitez pas à aller les écouter.





Jean-Marie Roberti