• Visiteur(s) en ligne : 1
  • |
  • Visiteurs total : 3113316

Bouquins

Mis en ligne le 29/08/2006

Bibliothèque des Chiroux en ligne


Depuis juin dernier, et c’est évidemment bon à rappeler à quelques jours de la rentrée scolaire, tout qui possède une connexion à Internet peut, non seulement consulter le catalogue de la bibliothèque, mais également effectuer des réservations.
C’est que, depuis juin dernier, la bibliothèque des Chiroux qui depuis l’an dernier est devenue entièrement provinciale a opéré une formidable révolution.
En effet, il s’est agi, ni plus ni moins de la mise en place d’un nouveau logiciel de gestion du catalogue de la plus grande bibliothèque publique de la communauté française. (895.000 prêts en 2005 !).
Ce logiciel qui porte le nom de « Aleph 500 » développé par la société Ex-Libris, a été mis en place physiquement et informatiquement par la « Cellule de Coordination Intranet de la Province de Liège ».
C’est ainsi qu’aujourd’hui, grâce à ce nouvel outil, existe désormais le « Catalogue collectif des Bibliothèques publiques en province de Liège » qui permet, à toutes celles et ceux qui sont reliés à Internet, à la maison, mais aussi sur le lieu de travail, aux études etc…de consulter le catalogue de la bibliothèque en ligne. Chacun peut aussi connaître sa situation par rapport à la bibliothèque : ouvrages empruntés, dates de rentrée, inscription annuelle…et aussi effectuer des réservations en lignes ou de suggérer des acquisitions.

Les possibilités

Grâce à la connexion Internet, vous pourrez consulter et commander des livres auprès de 23 sites différents, notamment ceux de la bibliothèque centrale, mais également la bibliothèque itinérante, le bibliothèque du Musée de la Vie Wallonne, la bibliothèque de l’académie Royale des beaux-Arts de Liège, ainsi qu’auprès des bibliothèques publiques de la Ville de Liège : Chênée, Droixhe, Fétinne, Grivegnée, Jupille, Outremeuse, Rivageois, St Gilles, St Léonard, Sclessin, le Thier à Liège, Wandre, Xhovémont et même la « Maison des loisirs » de seraing. Vous pourrez aussi consulter le catalogue de la médiathèque provinciale.
On le voit, ce nouveau logiciel dont les possibilités sont énormes (on envisage son utilisation vers toutes les bibliothèques de la Province ainsi qu’en relation avec l’Université de Liège) devrait permettre davantage l’accès à toutes les bibliothèques, au plus grand nombre et d’une manière encore plus rapide.

Ce nouvel outil permet aussi, au niveau des 1500 lecteurs quotidiens des Chiroux, une très grande facilité puisque les bibliothécaires peuvent connaître instantanément la situation de ces lecteurs et aussi empêcher automatiquement le dépassement du nombre de prêts autorisés et on évite ainsi de longues files d’attente. Facilité aussi avec la carte unique et commune pour la bibliothèque et la médiathèque et le paiement par carte bancaire.
Pour Paul-Emile Mottard, le député permanent en charge de la Culture qui, en juin dernier avait présenté ce nouvel outil : « Nous avons maintenant de quoi jeter les bases d’un premier catalogue liégeois collectif avec, peut-être à plus long terme, la mise en place d’un réseau commun à toute la province. Il s’agit de rassembler sur le même système toutes les bibliothèques publiques situées le territoire provincial. Ce qui devrait donner naissance à une carte unique du lecteur valable pour toute la province de Liège et qui donnerait accès à un vaste réseau de lecture. C’est à l’ensemble des usagers de ces 84 communes que « Liège-Province Culture » veut offrir plus de possibilités, plus de facilités et plus de plaisir de lire. Un enjeu de taille parce que la lecture permet la connaissance, la prise de conscience du monde, la participation à la société, en un mot : la démocratie. »

Et pour avoir accès au « Catalogue collectif des Bibliothèques publiques en province de Liège » il vous suffit de cliquer sur : http://bibliotheque.prov-liege.be.

Vous trouverez également ce lien en permanence dans notre page "Liens" à la rubrique "Culture".

Tout y est clairement expliqué. Cela semble peut-être un peu ardu au début, mais on s’y fait très vite. Mais quel temps gagné à consacrer à la lecture ou aux études ?





Gaston LECOCQ