• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3149829

Société

Mis en ligne le 23/08/2006

Du nouveau à bord des bus du TEC Liège-Verviers : des vérificateurs de titres de transport en zone urbaine liégeoise...

L’opération de Réappropriation de l’Espace Bus (REB) «Maintenant, on monte par l’avant» est un réel succès pour le TEC Liège-Verviers. Elle a entraîné une amélioration des conditions de transport des voyageurs ainsi que de l’environnement de travail des conducteurs. Elle a également montré son efficacité en matière de lutte contre la fraude.
Les efforts réalisés par le personnel du TEC dans le cadre de cette opération doivent être soutenus sur le long terme.
Depuis l’entrée en vigueur du REB, le chauffeur :
- accueille le client ;
- s’assure que ce dernier est en possession de son titre de transport ;
- invite le client à se mettre en ordre, le cas échéant.
Néanmoins, le conducteur ne peut pas faire face, à lui seul, à toutes les situations.
C’est la raison pour laquelle la direction du TEC Liège-Verviers, a mis en place un dispositif de "Vérificateurs de Titres de Transport", en zone urbaine de Liège essentiellement.
Leurs missions consistera en deux points :
1- S’assurer que chacun se conforme aux règlements et adopte un comportement en adéquation avec l’esprit de convivialité et de respect mutuel qui caractérise le REB (on respecte le matériel, on est courtois avec les autres passagers, etc…).
2- Vérifier la validité des titres de transport puisque la première des règles, c’est évidemment de s’acquitter du prix du transport.
L’équipe sera composée de 50 vérificateurs qui travailleront habituellement par groupe de trois.
C'est ce mercredi 23 août qu'ils ont fait leur apparition sur le réseau.
Dans un premier temps, ils sont reconnaissables au port d’un badge portant l’inscription « VERIFICATEUR ». Par après, leur tenue sera complétée par le port d’une veste spécifique.
Le 9 octobre prochain, l’ensemble des vérificateurs devrait être présent sur le terrain.
Par ailleurs, l’originalité du projet réside dans le fait que ce métier de vérificateur sera exercé, en alternance, par des chauffeurs.
En effet, pendant 25 % de leur temps de travail, ces derniers pourront ainsi varier leur activité et aller à la rencontre de la clientèle d’une autre manière.





Ga. L.