• Visiteur(s) en ligne : 7
  • |
  • Visiteurs total : 3159029

Musique

Mis en ligne le 18/08/2006

Dix années de festival de jazz à Eben-Emael, ça se fête!


Oups, oups, oups. Avec toutes nos excuses, nous avions failli oublier de vous en parler. Et pourtant c’est ce vendredi 18 août (il n’est donc pas trop tard mais il est temps) que va s’ouvrir le 10ème «Festival de Jazz du Moulin du Broukay » à Eben-Emael, en bordure du Geer, donc dans la basse-Meuse.
Ce festival qui fête les 10 ans de collaboration entre l’Association Interrégional de guidance et de santé (AIGS) et la «Maison du Jazz » de Liège a, pour l’occasion, concocté un programme qui devrait satisfaire les plus difficile. Et aussi pour l’occasion, ce festival qui d’ordinaire se tient en deux jours se tiendra en 3 jours. Une aubaine pour les amateurs.
Il faisait d’habitude la part belle au jazz pur et classique ainsi qu’à la musique manouche. Cette année, une journée sera aussi plus spécialement dédiée au dixieland qui est, les puristes ne nous démentirons pas, une des bases historique du jazz.
L’affiche qui se veut colorée vous propose :
En ouverture, ce vendredi, l’acid jazz de Don't Git Sassy avec son tromboniste et leader Jaap Voeten. En première ce même soir : Steve Houben (saxophone, flûte), Sal La Rocca (contrebasse) et Hans van Oosterhout (batterie) présenteront une nouvelle aventure jazz où souffle un vent de liberté sur les standards.
Côté découvertes : le jeune saxophoniste baryton Urs Dubicki qui reprend le répertoire de Gerry Mulligan, accompagné de Mathieu Vandenabeele (piano), Sam Gerstmans (contrebasse) et Toon van Dionant (batterie).
Le samedi, musique manouche avec le guitariste Raphaël Says qui, avec son répertoire mêlant Django Reinhardt et compositions personnelles nous fera revenir quelques 60 ans dans le passé. Par ailleurs, un concert de R. Fays suivra celui de Double Scotch avec Stéphane au violon.
On retrouvera aussi l'incontournable Yves Teicher et son violon accompagné par les Bretons de Chorda Trio.
Enfin le dimanche et le dixie avec « La fanfare sans sax. C’est ça » une fanfare venant de Maastricht et qui vous proposera de retourner à la tradition des brass bands telle qu'elle se pratiquait aux débuts du jazz. Viendront ensuite les musiciens de Dik-Zeeland Dixie Band, que l’on a vu avec notamment Funk Sinatra, ou Youkounkoun Nigun. Ce dimanche, ils présenteront une relecture du jazz pur New Orleans.
Et ce sera au « Café Liégeois » de Mathieu Pollain (clarinette, saxophone), déjà présent lors du premier festival de terminer ce 10ème anniversaire du « Festival de Jazz du Broukay ».
Il faut aussi savoir que les concerts se dérouleront sous chapiteau, mais que des concerts plus intimistes auront lieu aussi dans le château les vendredi et samedi soir.

Pour plus détails sur les horaires, les prix, l’accessibilité, etc…, nous vous conseillons de visiter le site de «La Maison du Jazz » sur www.maisondujazz.be





Ga . L.