• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3148956

Reportage

Mis en ligne le 20/07/2006

Les « Francofolies », c’est parti


Trois ! Quatre ! Les premiers accords ont retenti mercredi vers 13h30 pour la toute première prestation, sous le nouveau dôme « Fortis » des Francofolies 2006.
Sur scène : « Anaïs H », épaulée par « Ça [balance pas mal] à Liège » et le «Chantier des Francos » en 2003, déjà bien connue pour ses diverses prestations, cette jeune Spadoise a eu non seulement l’honneur d’inaugurer la nouvelle scène du Village Francofou, mais également tout simplement la 13ème édition des Francofolies de Spa.
Sous ce nouvel espace dans le parc des 7 Heures, pas moins de 300 personnes assises, ont applaudi à tout rompre la superbe prestation d’Anaïs qui présentait mercredi son nouveau répertoire « La Ligne mauve ».
5 titres écrits par André Borbé sauf « En plein vol » co-écrit et composé par Anaïs H, Samien Hurdebise et Fady Khaleefe. « En plein col » est en fait un hommage émouvant rendu par Anaïs à une de ses amies qui a volontairement quitté notre monde à l’âge de 13 ans.

Belle prestation d’une chanteuse qui gagne non seulement à être connue mais qui semble s’améliorer d’année en année.
Dans tous les cas, une belle entrée en matière pour des « Francofolies » , un des plus importants événements de musiques et chansons actuelles du Pays de Liège et dont vous pouvez trouver tous les détails du programme sur le site www.francofolies.be

Télévesdre et le « Francotidien », la RTBF etc…

Télévesdre, l’autre télévision locale du Pays de Liège, présente lors de la première édition des Francofolies en 1994 le sera encore plus cette année à Spa.
Outre son « Francotidien » qui est diffusé dès ce jeudi 20 juillet à partir de 6 heures du matin (puis en boucle toutes les heures jusqu’à 5 h le lendemain) Télévesdre captera cette année des images au départ de nouveaux sites de concerts. L’ambiance dans la ville et l’esprit des Francofous sera ainsi encore mieux ressenti par les téléspectateurs. Il y a aussi l’émission « Entre nous » 16 minutes dans un style de talk-show enregistré dans les conditions du direct avec Manu Yvens dans le rôle de journaliste-animateur-présentateur.
Sans oublier des extraits de concerts en collaboration avec la RTBF (présente aussi tout au long du festival), des rencontres inédites avec les artistes etc…
Mais pour en savoir plus sur les horaires et les émissions « Francofolies » nous vous invitons à surfer sur le site www.televesdre.be et sur www.rtbf.be
Côté radio, vous aurez encore pas mal d’échos et d’extraits sur « Radio Equinoxe » (FM 101.1) qui comme plusieurs années a installé son « car radio » juste à côté du « Village Francofou » ainsi que sur « Zone 80 » (Liège 95 FM, Verviers 91.9 FM, Spa 97.7 FM, Waremme 105.8 FM, Huy 96.8 FM) qui sera aussi présente tout le festival.
Important à savoir, mercredi, on apprenait que Sandrine Kimberlain, malade, annulait son concert avant celui de Maxim Le Forestier (Grande salle du Casino ce jeudi) tandis que peu après on apprenait aussi le forfait de Anis, qui, pour les mêmes raisons, annulait son concert, le même jour au "Salon bleu". Si de ce jeudi 20 au Salon Bleu. Si Sandrine Kimberlain ne pouvait être remplacée, par contre Anis le sera par Patxi.

Du côté de « Proxi-Liège », nous ne savons pas encore ce que nous pourrons vous offrir d’intéressant d’ici les prochains jours.
Mais nous savons déjà que nous ne vous parlerons pas des concerts d’Aldo Granato, Mickey 3 D et Raphaël, pour la simple et bonne raison qu’étant donné que ces concerts sont complets, il n’y avait plus de place « presse » pour « Proxi-Liège ».
C’est dommage, mais nous n’en ferons pas un fromage. Espérons cependant que les organisateurs ne perdront pas de vue que la presse de demain c’est nous…et que sans presse, les vedettes n’existent pas et les « festivals non plus ».

Ceci dit, nous savons déjà que nous irons probablement voir en « free stage » sur la place Rogier le 23 juillet à 15 h, un jeune chanteur belge de pop rock français, David Ryan. Ce dernier que nous ne connaissons pas du tout a déjà produit deux « singles » et qu’il est intéressant de savoir que David chante aussi pour « la bonne cause », c’est-à-dire pour aider des enfants gravement malades à réaliser leur rêve le plus cher, comme bénévole pour l’association française « Rêves » dont il est devenu l’ambassadeur en Belgique. D’ailleurs si vous voulez en savoir plus sur David Ryan : www.davidryan.be
Voilà, cela sera tout pour la première journée des « Francofolies » si ce n’est :

Noircis par l’extrême droite sur un site liégeois

Il fallait que nous vous en parlions parce que, ce que nous avons découvert sur Internet il y a de cela une quinzaine de jours risquait de donner aux « Francofolies » un relent pas vraiment très sympathique, d’autant que cette année, comme l’avaient annoncé Charles Gardier et Jean Steffens Les «Francofolies 2006» étaient placées sous le signe de la tolérance et du métissage.

Or, sur un site liégeois que nous ne nommerons pas (mais vous pourrez savoir de qui il s’agit sur la photo ci-dessus prise en « print screen »), apparaît une publicité pour un parti d’extrême droite accolée à une page d’archives pour les « Francofolies » des années précédentes. Il s’agit en fait, comme nous avons pu le constater après des heures de visite, d’un bandeau publicitaire à mouvement aléatoire et qui se place en dessous de l’une ou l’autre page en présentant chaque fois un message différent de ce parti . Une sorte de système subliminal en quelque sorte. Nous en avons averti Marc Radelet, l’attaché de presse des Francofolies. Ce dernier nous expliquait ce mercredi : « J’ai signalé la chose à la société. Ils m’ont répondu que ce n’était pas de leur faute qu’il s’agissait d’une sorte de virus… »
Et Marc Radelet semble avoir avalé la couleuvre. Parce que lorsque l’on regarde bien sur ce bandeau, il s’agit bel et bien d’une publicité (payante évidemment) et que pour pouvoir l’insérer dans un site Internet, il faut absolument que l’administrateur de ce site fournisse les moyens nécessaires à l’annonceur.
En attendant, nous devons rappeler que les organisateurs des « Francofolies » ne soutiennent nullement ce mouvement. Mais comme on voit, la peste brune est partout. Faite gaffe quand même…On vous aura prévenus.