• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3159867

Musique

Mis en ligne le 12/07/2006

Décès de Raymond Micha


C’est à l’issue du spectacle de Marie Ruggeri, dans la salle des Blancs Moussi de l’Abbaye de Stavelot que nous avons appris le décès de Raymond Micha, 96 ans, président et fondateur du Festival Musical de Stavelot.
A l’issue de la représentation Paul Deranne qui le connaissait évidemment très bien, est apparu sur la scène avant et a annoncé le décès de ce grand personnage qui a tant fait pour la musique et l’esprit musical. Il a demandé, avant que les spectateurs ne se lèvent pour quitter la salle, une minute de recueillement à la mémoire de Raymond Micha.

Le 11 novembre 2000, un hommage avait été rendu au Centre culturel de Stavelot à Raymond Micha, à l’occasion de son 90ème anniversaire.

Petit-fils d’un célèbre violoniste et clarinettiste, issu d’une famille qui compta plusieurs chefs d’orchestres, Raymond MICHA, véritable figure de proue de la vie musicale stavelotaine, est né le 19 juin 1910 à Stavelot. Il a toujours soutenu le développement et l’activité des sociétés musicales locales et en a d’ailleurs dirigé plusieurs, telles : l’Harmonie l’Emulation de Stavelot, la Chorale des Artisans réunis de Stavelot, la Royale Harmonie de la Fraternité de Malmedy. .
Ami du regretté Jules Bastin, Raymond Micha, qui fut professeur de musique dans diverses écoles est à l’origine de la création, en 1957, du « Festival de Musique de Stavelot », devenu aujourd’hui un des plus grands festivals internationaux de musique de chambre dont il assure la direction artistique et la présidence. Les Villes de Malmedy et de Stavelot l’ont élevé au titre de « Citoyen d’honneur » . Il est en outre Chevalier d’honneur des Blancs Moussis
A l’occasion de son 90ème anniversaire, toutes les sociétés chorales et instrumentales stavelotaines ont tenu à se réunir pour lui rendre hommage, le 11 novembre, au Centre Culturel de Stavelot, en proposant un concert exceptionnel. Cette soirée a permis de redécouvrir les plus belles pages des oeuvres de Raymond MICHA, tandis que des écrans de projection ont évoqué simultanément les « grands moments partagés » entre Raymond Micha et les sociétés stavelotaines.
Comme l’écrivit Michel Bayard des éditions musicales « Bayard Nizet : «Raymond Micha fit ses études musicales avec son père et son oncle et bénéficia des conseils de Joseph Jongen. Il obtint le diplôme lui donnant accès à l'enseignement musical dans les établissements de l'État et fut professeur de musique aux Athénées de Stavelot, Spa et Malmédy. Il dirigea de nombreuses sociétés chorales ou instrumentales. On savourera son écriture fraîche et spontanée, adroite et harmonieuse et on ne sera pas surpris d'y voir passer furtivement la lumière douce et passionnée de Gabriel Fauré. La mélodie est le domaine de prédilection de Raymond Micha. On y trouve une totale fidélité au poète et aux suggestions du vers, ainsi qu'un réel souci d'entourer la voix humaine d'un accompagnement qui en constitue le contexte poétique, sans jamais y apporter une surcharge inutile. »

- Raymond Micha repose au funérarium Gaspar, Avenue du Doyard, 1 A, Stavelot (tél. 080 86 24 06), où les visites se font de 17h à 19h .
Selon les voeux du disparu : ni fleurs ni couronnes, mais des dons à "Médecins sans frontières" . La messe d'obsèques aura lieu ce vendredi 14 juillet à 10h en l'église Saint-Sébastien.





Ga. L.