• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3096958

Quartiers

Mis en ligne le 07/07/2006

Trois décisions importantes prises au Collège échevinal de ce jeudi 6 juillet concernent les quartiers de Saint-Léonard et Bois-de-Breux.

Lors de la séance du Collège échevinal de ce jeudi 6 juillet, trois décisions importantes qui concernent les quartiers de Saint-Léonard et de Bois de Breux ont été ptrises et seront soumises prochainement au Conseil communal.

Construction d’un commissariat pour le quartier St-Léonard

Ce commissariat sera implanté rue St-Léonard, au pied du building des Franchimontois, à quelques centaines de mètres du commissariat actuel, situé dans les locaux de l’ancienne gendarmerie qui, une fois libérés, permettront le regroupement des services de la Police fédérale.
L’implantation sera conçue de manière à cicatriser le front bâti inachevé de la rue St-Léonard en assurant une transition entre le pignon aveugle et l’immeuble de logement par l’articulation de deux volumes, l’un rappelant, par son caractère traditionnel, sa toiture à double versant et la rythmique de ses baies, ce front bâti et l’autre, légèrement désaxé, moins élevé et à toiture plate, évoquant le building des Franchimontois.
Situé au cœur du quartier, le bâtiment abritera une trentaine de personnes (policiers et civils) dont les missions seront quasi exclusivement relatives à la police de proximité.
L’accent y sera mis sur l’optimalisation de l’accueil : parking réservé aux visiteurs, accessibilité intégrale aux PMR, séparation du flux opération / accueil grâce à des entrées distinctes, guichet de tri afin d’assurer un service rapide, quatre locaux d’audition confidentielle à proximité de l’entrée.
La partie réservée aux opérations n’a pas été négligée. Des cellules d’attente accessibles par un porche carrossable sécurisé sont prévues. Des garages couverts pour les véhicules de service seront également construits.
Le personnel disposera de toutes les commodités nécessaires (vestiaires, douches, pour les patrouilles cyclistes notamment et réfectoire moderne).
Enfin, des options visant à rationaliser les consommations énergétiques ont été retenues : panneaux solaires pour le chauffage de l’eau sanitaire et système de ventilation double flux avec récupération, assurant, en outre, un meilleur confort aux occupants.
Les estimations budgétaires à ce stade, avoisinent les 1.100.000 euros pour une superficie brute de 813 m².

Centre d’entraînement au tir et aux tactiques et techniques d’intervention

L’infrastructure sera implantée sur un terrain communal rue Bodson à Bois-de-Breux, à côté de la caserne des pompiers. Elle remplacera le stand actuel, en passe de devenir obsolète et situé rue Fond des Tawes. Ce bâtiment comprendra : deux stands de tir proprement dits avec locaux annexes (stockage du matériel de ciblerie, entretein et réparation des armes) ; les espaces administratifs et les vestiaires ; les locaux techniques attenants.
Ce stand servira uniquement à l’entraînement des policiers et, les activités de tir se dérouleront exclusivement en journée. Par ailleurs, la partie réservée au tir est enterrée afin d’éviter toute nuisance sonore.
Un stand de 50 m sur une largeur de douze mètres, portée à 16 sur les 20 derniers mètres, permettra un entraînement de pointe : tir tous calibres et dans trois directions sur les 20 derniers mètres mais aussi entraînement aux tactiques et techniques modernes d’intervention (progression avec armes, évolutions en équipes avec obstacles, mises en situation, etc..)
Un second stand de 27 m permettra un entraînement de base plus classique.
L’implantation est réalisée de manière à permettre l’adjonction éventuelle d’une troisième partie d’entraînement. Les estimations budgétaires, à ce stade s’élèvent à 2.070.000 euros. L’équipement balistique spécifique du stand fera l’objet d’un marché séparé en 2007.

Nouvelle Mairie de quartier et commissariat à Bois-de-Breux


Sur proposition de l’échevin des Travaux et des Mairies de quartier, Jean-Géry Godeaux, le Collège est invité à approuver l’avant-projet présenté par l’atelier d’architecture Lantair et le bureau d’études Greisch, pour la construction d’une Mairie de quartier et d’un commissariat à Bois-de-Breux.
Un budget de 700.000 € pour la Mairie de quartier et de 706.640 ,€ pour le commissariat de police.
Comme l’explique jean-Géry Godeau : « La construction d’une Mairie de quartier et d’un commissariat de police vise à rassembler en en seul et même lieu des services liés à la population. Ce nouveau bâtiment veut s’intégrer dans la vie sociale de Bois-de-Breux. D’où, son implantation rue de Herve, à côté du parking d’une grande surface, à proximité d’une crèche, soit un bâtiment s’inscrivant dans une démarche citoyenne favorisant la proximité entre les services publics et la population. »
L’accès à la Mairie de quartier s’effectuera directement par la rue de Herve, tandis que l’accès au commissariat de police se déroulera par une entrée latérale. Le rez-de-chaussée comprend les fonctions d’accueil et d’administration de la Mairie de quartier et du commissariat.
Une Mairie de quartier, comme les proposent déjà les implantations d’Angleur, du Thiers-à-Liège et de Rocourt, rassemble un maximum de services administratifs, sociaux et culturels. L’accent est particulièrement mis sur la qualité de l’accueil, des heures d’ouvertures adaptées aux contraintes de la vie moderne (ouverture jusqu’à 18h30 ainsi que le samedi matin), un personnel possédant une polyvalence en raison de l’éventail des services proposés. De plus, ces Mairies s’impliquent dans la vie locale du quartier où elles sont implantées.
Au rez-de-chaussée, le public bénéficiera, d'une part, d’une salle d’attente pour la Mairie, de services administratifs, et d'autre part, pour les fonctions réservées à la police, des locaux dédiocacé à l’administration de police, aux plaintes judiciaires, un local d’audition, des sanitaires publics et d’autres réservés au personnel.
Le premier étage, outre les bureaux des commissaires, accueillera un bureau du CPAS et sa salle d’attente, une salle polyvalente pour différentes activités, dont la capacité est de 55 personnes en places assises et de 80 à 100 personnes dans une configuration où elles restent debout. Cet étage comportera, également, une salle des mariages.
Enfin, le deuxième étage est entièrement dévolu aux différents départements des services de police.
Les parkings "visiteurs" et du personnel se trouveront à l’arrière du bâtiment. Un accès de service conduira directement vers le premier étage du commissariat. De plus, un escalier et une rampe permettent d’accéder à la salle des mariages ainsi qu’un local pour des réunions de quartier (salle polyvalente).
Le bâtiment devrait être opérationnel dans le courant du premier semestre de 2008.





Ga. L.