• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3125370

Musique

Mis en ligne le 07/06/2006

" Madame Butterfly"


C'est dans une mise en scène et en lumières de François de Carpentries, sous la direction musicale de Eric Lederhandler des costumes de Karine Van Hercke et une scénographie de Emmanuel Clolus que « Idée Fixe » présente cette année, les 24, 25 et 26 août, dans la cour du Palais des Princes-Evêques de Liège : Madame Butterfly.
"Madame Butterfly" : Amour et trahison au pays du Soleil Levant ! Opéra en 3 actes de Giacomo Puccini - Livret de Luigi Illica et Guiseppe Giacosa. - Créé à la Scala de Milan le 17 février 1904.

L’histoire

Au Japon, début du 20e siècle. Cio Cio San est une jeune Japonaise éprise de Pinkerton, un officier américain. Elle l'épouse malgré l'hostilité des siens, mais autant Cio Cio San prend la cérémonie très au sérieux, autant l'officier la considère comme un jeu exotique sans lendemain. Peu après, il part en mission, laissant sa "femme" qui l'attend et qui repousse toutes les propositions d'une vie plus honorable. Un diplomate, Sharpless, lui rend visite et est peiné de la situation car il mesure l'énorme malentendu. Il lui annonce cependant que Pinkerton va revenir très prochainement….

L’oeuvre

Madame Butterfly était l’opéra préféré de Puccini, « le plus sincère et le plus évocateur que j’ai jamais conçu », disait-il. Cette œuvre marque un retour au drame psychologique, à l’intimisme, à l’observation profonde des sentiments, à la poésie des petites choses. La qualité musicale est incontestable, notamment dans la richesse de la mélodie, dans l’harmonie et dans le coloris orchestral. Puccini, pris par son sujet et son héröine, se plongea dans l’étude de la musique, de la culture et des rites japonais afin d’intégrer magistralement à son style quelques mélodies japonaises authentiques et quelques touches d’exotisme dans les sonorités instrumentales.
Cet été, place au chef-d’œuvre de Puccini, Madame Butterfly. Adapté et mis en scène pour la circonstance, le spectacle, conjugué à la féerie lumineuse, à la magie du plein air et à la beauté de notre patrimoine, fera de ces belles soirées d’été l'événement culturel à ne pas manquer.

L’encadrement artistique



Conscients de l'importance de proposer au public un spectacle de toute haute tenue artistique, nous élaborons à chaque fois un véritable projet, partons de l'essence même de l'opéra et, pas à pas, réunissons autour d'un même objectif une équipe d'artistes professionnels et passionnés. Face à cet impératif de qualité, nous avons la chance cette année de pouvoir compter sur des personnalités de grande renommée comme François de Carpentries à la mise en scène, Eric Lederhandler à la direction musicale et Karine Van Hercke à la création des costumes.

François de Carpentries, mise en scène et en lumières

Le metteur en scène François De Carpentries a étudié le piano, le hautbois, la littérature et le théâtre à Bruxelles. D'abord régisseur de scène puis régisseur général du Monnaie Dance Group Mark Morris, il est, depuis 1990, assistant metteur en scène au Théâtre Royal de La Monnaie, mais collabore aussi avec le ROH de Covent Garden, le Liceu de Barcelona, le Teatro Real de Madrid, etc. Il y a réalisé les reprises de Peter Grimes, Ledi Makbet in Mzensk, Otello, Khovantschchina, Meistersinger von Nürnberg, Carmen... Aux Chorégies d’Orange, il collabora aux productions de Carmen, Otello, La Traviata.

Eric Lederhandler, direction musicale

Eric Lederhandler est né à Uccle en 1965. Après avoir étudié le piano en Académie, il entre au Conservatoire de Bruxelles où il étudie le clavecin, la musique de chambre et effectue le cursus complet des cours d’écriture; il est titulaire du diplôme de direction chorale. Eric Lederhandler a été lauréat des ‘Wiener Meisterkurse für Dirigenten’ sous la direction de Salvador Mas Conde, ce qui lui a permis de diriger au ‘Grosser Sendesaal’ de l’ORF Funkhaus à Vienne. Le public liégeois qui a suivi « Idée Fixe » dans toutes ses représentations dans la cour du Palais des Princes-Evêques, le connaît bien.

Karine Van Hercke, costumes

Karine Van Hercke a une formation universitaire (Sciences et Histoire de l’Art et Archéologie - Musicologie, Sciences théâtrales et Sémiologie à l’Université Libre de Bruxelles) et artistique (danse, piano, harmonie, dessin). Elle est Lauréate de l’Académie Royale de Belgique pour son étude du mythe d’Orphée dans l’opéra et a dirigé, de 1995 à 2003, l’Opéra Studio de la Monnaie, puis en 2003 et 2004, elle a été dramaturge à l’Opéra de Lyon et conseillère artistique du Nouveau Studio. Aujourd’hui, parallèlement à ses propres mises en scène, elle est administratrice du Centre International de Formation en Arts du Spectacles à Bruxelles.

Emmanuel Clolus, décors

Le dramaturge Emmanuel Clolus se forme à l'Ecole des Arts appliqués Olivier de Serres avant d'être l'assistant du décorateur Louis Bercut. En 1991, il entame sa collaboration avec Stanislas Nordey et signe pour lui de nombreuses scénographies. On luidevra entre autres, au théâtre : « Bête de style » de Pier Paolo Pasolini, « La Dispute » de Marivaux, « Calderon » de Pier Paolo Pasolini, « La Conquête du Pôle sud » de Manfred Karge, « Pylade de Pier Paolo Pasolini », « La Vraie vie d'Hector F. » de Stanislas Nordey, « Vole mon Dragon » de Hervé Guibert, « Splendid's » etc… et à l’opéra : « Pierrot lunaire » d’Arnold Schoenberg et « Le Rossignol » d’Igor Stravinsky au Théâtre du Châtelet, « Le Grand Macabre » etc…

Orchestre, Nuove Musiche



L’orchestre de Chambre Nuove Musiche a été fondé en 1992 par son chef Eric Lederhandler. Cet orchestre a pour ambition de joindre l’enthousiasme de ses musiciens à une haute valeur d’interprétation musicale.
Nuove Musiche exécute plus de 40 concerts par saison tant en Belgique qu’à l’étranger et a été sollicité notamment par le Bozar, le Festival de l’Eté Mosan, le Festival van Vlaanderen, le Brussels Summer Festival et le Festival Mozart en France.
Depuis 1999, Nuove Musiche bénéficie du soutien de la Communauté Française de Belgique – Direction Générale de la Culture – Service de la Musique.

Chœur, La Noucelles (sous la direction de Michel Vanstal)


Le « Chœur La Noucelles », c’est déjà une belle histoire. Celle d’une formation chorale mixte créée en septembre 1991 autour du projet d’allier qualité du répertoire et plaisir de chanter ensemble. Il tire son nom de son premier lieu de répétition, un hameau proche de la commune de Braine-l’Alleud. Depuis 1995, plus de nonante choristes se rassemblent chaque semaine autour de leur chef, Michel Vanstals , qui met au service du chœur ses compétences, son enthousiasme et son humour.
A leur répertoire, on trouve entre autres : entre autres la Messe en ré de Dvorak, le Requiem de Fauré, le Stabat Mater de Haydn, la Messe du Couronnement de Mozart, le Dixit Dominus et Le Messie de Haendel, les Carmina Burana et les Catulli Carmina de Carl Orff sans oublier le plaisir d’avoir chanté durant l’été 2005 les chœurs de La Traviata que le « Chœur La Noucelles » avait déjà pu interpréter au cours de l’été 2000.
A l’automne 2006, la Noucelles fêtera son 15ième anniversaire en donnant une série de concerts Mozart, avec notamment le Requiem et divers extraits de la Flûte Enchantée les 13 et 15 octobre 2006 à Braine-l’Alleud et La Hulpe.

Une palette de jeunes talents dans les rôles principaux


Tomoko Taguchi - Cio-Cio-San (la photo)
Siheng Yi - Cio-Cio-San
Miyaghi Osada - Suzuki
Vincente Esteve - Pinkerton
Mickael Fischi - Pinkerton
Thierry Vallier - Sharpless
Helen Lepalaan - Kate Pinkerton
Tiemin Wang - Goro
Wilfried Vanden Brande - le Bonze et le Prince Yamadori

Fidèles à ses objectifs de «tremplin artistique» et conscients du rôle majeur que joue son initiative pour l’avenir de nos jeunes talents, un grand nombre de chanteurs ont été auditionnés par « Idée Fixe » Il en ressort comme chaque fois une distribution internationale de tout premier plan, digne des plus grandes maisons d’opéra, et privilégiant autant que possible nos artistes nationaux.
Le souci de qualité optimale se traduit également par la présence autour d'eux de l’orchestre Nuove Musiche, 55 musiciens fidèles et attachés à sa production depuis 6 ans, d'un choeur de 40 chanteurs issus du choeur « La noucelles », de maquilleuses, d’un régisseur général, de deux régisseurs de plateau, de répétiteurs, de plusieurs habilleuses...En définitive, c'est bien plus d’une centaine d’artistes qui se mobiliseront pour vous présenter ce spectacle.

Mise en valeur du patrimoine architectural

Notre pays possède un patrimoine architectural d’une grande richesse. Trop souvent laissés à l’ignorance populaire, parfois même abandonnés, ces bâtiments restent dans l’ombre.

Par l’intermédiaire du spectacle, l’occasion est belle de rendre hommage à la beauté naturelle de ces monuments et par conséquent aussi, d’attirer l’attention sur l’ensemble des efforts de rénovation et de conservation consentis au quotidien pour rendre à ces différents lieux leur plus bel éclat. C’est ainsi que le Palais des Princes-Evêques de Liège, poumon et emblème d’une région se tient majestueusement en plein cœur de la Cité ardente. Son prestige et l’exceptionnelle beauté de sa cour intérieure sont autant d’arguments à l’organisation dans ce lieu d’un spectacle d’opéra.

En pratique
- Infos et billeterie : 070 / 222 007 ou www.070.be
- Prix :tickets individuels : 25 – 30 – 35 - VIP (parking, accès au village VIP et programme) : 50
Autres dates :
Château de La Hulpe du 29 août au 3 septembre
Château d’Ooidonk les 7, 8 et 9 septembre
Hôtel de ville de Bruges les 14, 15 et 16 septembre
Autres pays
- Spectacles en France - www.operaenpleinair.com
- Spectacles au Pays-Bas - www.openluchtopera.nl





G. Lecocq