• Visiteur(s) en ligne : 10
  • |
  • Visiteurs total : 3184154

Politique

Mis en ligne le 19/09/2005

A bas la calotte ils chantaient...Intervention de la députée européenne Véronique De keyser à Strasbourg à propos du débat sur le dialogue avec les églises et les organisations non confessionnelles

Quand la députée européenne liégeoise Véronique De Keyser (PSE) intervient à Strasbourg sur le débat concernant le "dialogue avec les églises et les organisations non confessionnelles", nous sommes assez d’accord avec elle.
Son intervention:
« Monsieur le Président, je suis abasourdie par la désinvolture de la Commission dans son dialogue avec les Eglises et les associations non confessionnelles.
Tout d'abord, la Commission "oublie" régulièrement de convier à ce dialogue la fédération humaniste européenne, mais se réserve d'inviter à sa place. L'Eglise de scientologie, répertoriée comme secte dans plusieurs pays européens. Sur base de quels critères ce dialogue s'établit-il? Les sectes sont désormais admises? Quels sujets sont-ils débattus? Je demande une transparence complète à cet égard.
Ensuite il y a eu les JMJ. Là, je n'en crois pas mes yeux. C'est le dernier miracle de Jean-Paul II! Voilà qu'un NON du Parlement au vote sur le financement des JMJ, se transforme en un OUI, au prix, il est vrai, d'un artifice juridique douteux de la Commission. Ca, c'est plus fort que les noces de Cana. Mais de qui se moque-t-on?! D'abord on me dit - Ne vous en faites pas, le pape paiera lui-même son voyage! Et puis, encore plus rassurant: l'Europe ne financera pas les hosties, mais seulement le lait des participants. Voilà l'Europe devenue la vache à lait du Vatican!
Pour être plus sérieux devant cette triste farce, je rappelle à la Commission, avec tout le respect que j'ai pour les jeunes venus à Cologne en quête de spiritualité et d'espoir, que la religion n'a pas le monopole de ce questionnement. La laïcité se pose les mêmes questions: ce sont celles de notre civilisation. Je proposerai donc que le budget 2OO6 inclue des rencontres sur le thème "laïcité et humanisme", au sein un réseau de villes européennes. »
Mais qu’en restera-t-il de tout cela ?  En ces temps où l’obscurantisme religieux est en train de refaire surface avec la vitesse d’un ouragan… ils en savent quelques choses, toutes ces victimes à Bagdad, Kaboul ou encore Srinagar, sans oublier ceux qui ne sont pas très loin d’ici, en Irlande du nord.





G. Lecocq